Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite

Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD



Actu et Management

Handicap : la transformation de l’offre et du financement au cœur de la note de mai de la CNDEPAH


Rédigé le Mercredi 20 Mai 2020 à 12:09

La Conférence Nationale des Directeurs d’Établissements Pour Personnes Âgées et Handicapées (CNDEPAH) vient de publier sa dernière note sur les transformations de l’offre et du financement. Dans ce secteur encore insuffisamment documenté, elle revient sur ses problématiques et ses enjeux.


©DR
©DR
Réalisée par ses membres, sous la direction de Guillaume Fischer, vice-président chargé des personnes en situation de handicap, la Conférence Nationale des Directeurs d’Établissements Pour Personnes Âgées et Handicapées (CNDEPAH) vient de publier une nouvelle note sur la transformation de l’offre et du financement du secteur. Finalisé au début de la crise sanitaire, l’ouvrage ne l’aborde quasiment pas. Pourtant, « son contenu, bien qu’antérieur à la crise sanitaire actuelle, reste d’actualité et certains de ses développements résonnent aujourd’hui d’autant plus fortement que les erreurs liées à la mise en application de certaines politiques publiques ont malheureusement confirmé leurs limites », indique la CNDEPAH en préambule. 

Plusieurs évolutions parallèles

Véritable synthèse des enjeux relatifs à la transformation de l’offre à destination des personnes en situation de handicap, l’ouvrage revient sur les différents types d’établissements existants, qu’ils soient publics ou privés, ainsi que sur leurs évolutions. Sur ce dernier point, la note relève plusieurs évolutions du secteur avec, par exemple, le développement d’accompagnements pour les personnes handicapées vieillissantes, la question des troubles du spectre autistique (TSA) ou encore la montée en charge du handicap psychique. Parallèlement à ces évolutions « naturelles », la note du CNDEPAH a aussi identifié plusieurs évolutions dues aux politiques publiques. On y retrouve ainsi une « logique écologique », une « logique de trajectoire », soit l’adaptation de l’offre de services en fonction de l’évolution de la personne et une « logique de choix », qui permet à la personne de choisir son ou ses accompagnements. 
Face à toutes ces évolutions, qui sont aussi d’ordre financières, la CNDEPAH appelle à la prudence « à l’égard du tout inclusif ». « L’inclusion, si elle doit rester un objectif global, n’est pas forcément possible pour toutes les situations de handicap », note l’ouvrage qui insiste sur le manque de moyens et le manque d’attractivité des métiers, que ce soit dans le secteur sanitaire ou médico-social. 

Des opportunités pour décloisonner

Entre décloisonnement et territoires, la CNDEPAH voit dans ces évolutions plusieurs opportunités et réductions d’inégalités territoriales et de coopérations locales : « Il est fondamental pour nos établissements de participer à l’ensemble des structures de coopération et de décision mobilisables :  Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS), Pôles de Compétences et de Prestations Externalisées (PCPE), Conseil Local de Santé Mental (CLSM)/ Projet Territorial de Santé Mental (PTSM), Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) / Projet Médical de Partagé (PMP) / Parcours PH, CNSA, CRSA, MDPH, ASE, CDCA ... »




 



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !