Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Esanté

Accélération du numérique pour le secteur social et médico-social : retour d’expérience de la phase pilote


Publié le Lundi 21 Mars 2022 à 11:42

L'Agence du numérique en santé vient de publier de nouveaux retours d'expériences de la phase pilote pour le secteur médico-social et du lancement des pilotes pour le secteur social. Ces retours d’expérience des pilotes Ségur pour les champs personnes âgées, personnes en situation de handicap et domicile "sont très prometteurs", annonce l'agence.


Dès octobre 2021, 18 établissements sociaux et médico-sociaux, accompagnés par leur éditeur et par les équipes de l’Agence du Numérique en Santé (ANS) et la Délégation ministérielle au Numérique en Santé (DNS), se sont lancés dans une phase pilote pour mettre en œuvre concrètement une partie des exigences du référentiel Ségur intégrant des aspects techniques, fonctionnels et ergonomiques essentiels au partage d’information pour le secteur. Les pilotes ont tous relevé avec succès le défi de la mise en œuvre opérationnelle des services et référentiels socles (INS, MSSanté, DMP, Pro Santé Connect). Selon Odile Jamet, directrice du projet médico-social à la DNS, "ce pilote a montré que le secteur médico-social avance très vite en matière de transformation numérique. Pour un secteur qui a commencé avec un retard indéniable par rapport aux structures de santé, il le rattrape à vive allure ! La forte mobilisation du secteur porte ses fruits et nous en sommes extrêmement fiers".

Les pilotes ont ainsi mobilisé des établissements et structures de différents champs : Personnes âgées (Orpea, Le Noble Age, Groupe SOS), Personnes en situation de handicap (Apadei-Aria, Phar83, HOVIA, AVDIPE, APAJH 44, Centre Hospitalier Henri Laborit) et Acteurs du domicile (Association Soins à Domicile du Bassin d'Arcachon Sud, As Domicile, Groupe APEF, Groupe AIDADOMI), accompagnés par leur éditeur de DUI qui ont relevé les défis (Teranga Software, Lifen et Malta Informatique pour les structures du champ des personnes âgées, SociaNova et Médialis pour les structures du champ des personnes en situation de handicap, Xelya et ArcheMC2 pour les acteurs du Domicile).

Ainsi, par exemple, un SSIAD et plusieurs structures du champs personnes âgées ont réussi à qualifier des identités d'usagers pris en charge et à alimenter des DMP avec un document (plan personnalisé d'accompagnement). Plusieurs SAAD ont réussi à enregistrer des professionnels médico-sociaux dans le RPPS pour ensuite permettre leur authentification via Pro Santé Connect.

« Les éditeurs ont été mis dans une dynamique de partage et d’échange avec les structures, nous sommes passés d’une relation commerciale à une relation de partenaire fonctionnel. » Sandra CABRERO - Directrice du SSIAD du Bassin d'Arcachon Sud

« La qualification de l’INS est un nouveau processus mais qui est simple dans la pratique » Claire BOUT - Chargée de projet SIRH de Phar83

« Cette phase pilote est très intéressante d’un point de vue organisationnel pour fiabiliser les process internes, je suis contente qu’on nous ait donné cette chance, malgré le fait que l’on soit petit » Soleyma BLANCHARD, Directrice du CAMSP Polyvalent de Vendée AVDIPE.

« La complexité des démarches administratives ne doit pas faire perdre le sens du projet global, la dynamique de partage inter-pilotes est très enrichissante » Soleyma BLANCHARD, Directrice du CAMSP Polyvalent de Vendée AVDIPE.

« Les résultats positifs atteints pendant la phase pilote, sur un temps aussi court, ont été possibles grâce à une forte implication collective, un vrai travail de collaboration, un beau travail d’équipe ! » Grégory ABHERVE-GUEGUEN, chef de service - Pôle Santé, As Domicile

Les pilotes ont permis de montrer que les objectifs ont pu être atteints dans un délai court de trois mois. Les résultats sont très encourageants et porteurs, utiles pour préparer la phase de généralisation ! Cette étape a également permis de mettre en évidence les difficultés et les freins rencontrés sur le terrain ainsi que des solutions concrètes à mettre en œuvre pour faciliter le déploiement et la généralisation du dispositif. Le retour d’expérience détaillé de chaque domaine et de chaque pilote sera prochainement partagé sur le site de l’ANS.

Accélération du numérique pour le secteur social et médico-social

Cette phase pilote s’inscrit dans la feuille de route du virage numérique qui fixe les ambitions et les moyens pour moderniser la gestion du parcours de vie dans le secteur social et médico-social. Dans la continuité de cette feuille de route, le Ségur de la santé consacre 600 millions d’euros sur la période 2021-2025 pour soutenir l’utilisation d’un Dossier Usager Informatisé (DUI) interopérable et communicant, compatible avec Mon Espace Santé.

Concrètement, le Ségur du numérique offre aux établissements la possibilité de bénéficier d’un soutien financier selon leur niveau d’équipement :
  • Le programme ESMS numérique permet de s’équiper d’un DUI, pour déployer les usages du numérique ou pour s’équiper en matériel et infrastructures.
  • Le dispositif SONS (Système Ouvert Non Sélectif) permet de mettre à niveau son DUI pour disposer d’une version référencée Ségur, compatible avec Mon espace santé. La phase pilote, mobilisant des ESMS et des industriels a été réalisée pour tester la mise en œuvre des exigences Ségur de façon opérationnelle.
     

Le DUI Ségur va permettre d’améliorer considérablement la qualité des services et des soins délivrés aux personnes accompagnées

La nouvelle version de votre DUI « référencée Ségur », compatible avec Mon Espace Santé, permet, grâce à une ergonomie simplifiée :
  • Un meilleur accompagnement de l’usager pour son admission, sa gestion administrative et son parcours de soin ainsi qu’une meilleure coordination des acteurs internes et externes ;
  • Une intégration dans le DUI des documents produits par les professionnels du secteur sanitaire tels que le volet retour du dossier de liaison d’urgence, le volet de synthèse médicale, les comptes rendus de biologie, les lettres de liaison de sortie, les ordonnances et prescriptions ;
  • Une production de documents et données numériques en lien avec le parcours de soin de la personne accompagnée ;
  • Un envoi de ces documents et données numériques vers un professionnel, par messagerie sécurisée de santé (MSSanté), ou vers la personne accompagnée, par MSSanté citoyenne, et leur alimentation systématique dans le dossier médical partagé (DMP) de l’usager.

Une nouvelle phase pilote s’ouvre pour les secteurs protection de l’enfance et personnes en difficultés spécifiques (Addictologie)

Dès ce mois de mars, de nouveaux pilotes se lancent dans la mise en œuvre Ségur, cette fois pour les secteurs protection de l’enfance (Association Chanteclair, Le Prado et ACSEA) et personnes en difficultés spécifiques (CEID Béarn Addictions). Les périmètres de cette nouvelle phase pilote sont en cours de définition et les résultats sont attendus pour fin juin 2022.








L'édition d'avril 2022


Les articles les plus lus du mois





ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !