Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite

Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD



Actu et Management

Auto-laveuses : l'avis expert du CTTN-IREN


Rédigé le Mercredi 1 Juillet 2020 à 09:14

Le recours à la mécanisation pour le nettoyage des sols s’impose comme une nouvelle tendance, dans un contexte marqué par des exigences de performance croissantes. Les explications de Jean Pesnel, référent en hygiène et propreté au CTTN-IREN.


Jean Pesnel, référent en hygiène et propreté au CTTN-IREN. ©DR
Jean Pesnel, référent en hygiène et propreté au CTTN-IREN. ©DR
Pourquoi favoriser les auto-laveuses ?
Jean Pesnel : Parce qu’elles permettent d’éviter les process chronophages, qui démultiplient les risques de troubles musculo-squelettiques chez les agents. Pour limiter l’encrassement lié aux résidus d’eau sale et de produits détergents, un lavage manuel impose, par efficacité, soit d’essuyer avec un bandeau sec, soit d’utiliser une raclette. Cette problématique n’a pas lieu d’être avec une auto-laveuse. D’autant qu’il existe désormais des auto-laveuses compactes et ultra-maniables, utilisables au quotidien pour laver et aspirer rapidement tous types d’espaces, y compris les plus exigus.

Le CTTN-IREN met ici son expertise technique à disposition des établissements de santé.
Jean Pesnel : Observant une déontologie qui repose sur son indépendance et sur l’objectivité de ses études, le CTTN-IREN est en mesure d’accompagner les directions d’établissements pour qu’elles puissent effectuer les choix les plus pertinents : audit des process de nettoyage, conseil technique, formation des utilisateurs. Nos équipes interviennent à plusieurs niveaux pour assurer un retour sur investissement rapide et une meilleure application des recommandations de bonnes pratiques. Il ne s’agit pas uniquement d’investir dans de nouveaux équipements, mais aussi de les utiliser à bon escient – dépoussiérage plutôt que lavage quotidien, aspiration des urines évitant les odeurs résiduelles, etc. Tout le monde y gagne, l’établissement sur le plan de l’hygiène et de la performance, les agents sur les conditions de travail.
 

Par Joyce Raymond. Article paru dans Ehpadia #19 (avril 2020).



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !