Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite

Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Dans les EHPAD de la Vienne : 25 % d’hospitalisations en moins grâce à la télérégulation


Rédigé le Mardi 28 Juillet 2020 à 09:19

Dans le département de la Vienne, tous les EHPAD sont ou seront bientôt équipés de Nomadeec, la plateforme de télérégulation éditée par la société Exelus. Pour le Dr Maxime Jonchier, responsable médical des Urgences du CHU de Poitiers, la mise en œuvre de cette solution à l’échelle du territoire s’avère déjà extrêmement positive, études à l’appui.


Maxime Jonchier. ©DR
Maxime Jonchier. ©DR
Avec le déploiement d’un dispositif de télérégulation unifié, votre département fait figure de pionnier.  Comment en êtes-vous arrivés là ?
Dr Maxime Jonchier :
La Vienne est le premier département à disposer d’une équipe de médecins régulateurs mutualisée, couvrant l’ensemble de ses centres hospitaliers. Il y a deux ans, dans un souci d’harmonisation des pratiques à l’échelle territoriale, nous avons commencé à équiper le SAMU et les SMUR de la plateforme de télérégulation Nomadeec. L’idée était alors de pouvoir disposer de dossiers uniformes, mais surtout de limiter la perte de données. À l’usage d’autres avantages sont apparus, comme la possibilité d’envoyer directement aux médecins spécialistes, des dossiers très complets. 

Qu’en est-il des EHPAD ?
Dr Maxime Jonchier : Dès le départ, six EHPAD nous ont suivi, avec pour objectif d’améliorer la prise en charge de l’urgence. En tant qu’urgentistes, il faut dire que nous sommes souvent confrontés à des personnels peu formés à ce type de médecine, en particulier la nuit. Il est donc parfois compliqué de parler le même langage, d’obtenir des informations pertinentes, ou de comprendre un contexte à distance. En nous donnant accès à de nombreuses données fiables et objectives, comme la prise des constantes, la télérégulation fait office de traducteur et facilite la communication. 
Les bilans sont également beaucoup plus complets, avec la possibilité de prendre des photos ou vidéos. Enfin, les EHPAD y intègrent généralement le Dossier de Liaison d’Urgence (DLU) des résidents, nous donnant accès à une mine d’informations. Voyant l’intérêt d’une telle démarche, fin 2019, l’ARS a décidé de participer au financement du dispositif pour l’ensemble des EHPAD du département.

Les 72 EHPAD de la Vienne seront donc bientôt tous équipés de la plateforme Nomadeec. Qu’en pensent les principaux intéressés ?
Dr Maxime Jonchier : Un tel outil rassure les soignants. Une étude que nous avons menée a ainsi montré que les appels sur 24h étaient mieux répartis dans les établissements disposant de la télérégulation, tandis que des pics d’appels à 8h et 20h – soit aux heures de changement de postes des infirmières – étaient recensés dans les EHPAD non équipés. Cela s’explique par le fait que les personnels ne sont plus bloqués par la peur de mal s’expliquer ou de déranger pour rien, et représente au final une moindre perte de temps et donc de chances pour les résidents.

Quels sont les autres enseignements de votre étude ?
Dr Maxime Jonchier : Pour les établissements équipés, nous avons remarqué une baisse de 25% du nombre de transferts aux Urgences. Enfin, nous nous sommes rendus compte que les résidents de ces EHPAD restaient hospitalisés moins longtemps, probablement parce que nous savons que ces établissements sauront nous appeler en cas d’évolution défavorable. Tout ceci a un impact énorme en termes de bien-être pour le patient et de coût pour la santé ! Une seconde étude, menée sur un an cette fois, est en cours, et les premiers résultats confirment ceux de l’étude pilote. Des conclusions qui seront d’ailleurs présentées à la Société Française de Médecine d’Urgence en octobre, avant publication dans une revue internationale.


En savoir plus sur le site de Nomadeec

Article publié sur le numéro de juillet d'Ehpadia à consulter ici
 



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !