Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite

Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD



Magazine

Ehpadia n°19 - Avril 2020


Rédigé le Lundi 20 Avril 2020 à 10:49


Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vivons des temps décidemment bien étranges. Depuis l’émergence d’une épidémie de pneumonies virales d’étiologie inconnue dans la ville chinoise de Wuhan, fin 2019, puis la découverte du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 le 9 janvier 2020, le temps s’est accéléré et l’espace s’est rétréci. Moins de trois mois plus tard, plus de la moitié de l’humanité est en confinement pour ralentir la transmission de la maladie infectieuse respiratoire dite Covid-19. Partout, les systèmes de santé font face à des tensions extrêmes, dans un contexte marqué par une pénurie des équipements de protection – en particulier les masques mais aussi, de plus en plus, les sur-blouses et les gants – et des ressources biomédicales, notamment les précieux respirateurs.

En France, nos hôpitaux ont repoussé avec succès leurs murs pour accueillir des malades toujours plus nombreux. Nos soignants, tous âges et secteurs confondus, ont, eux, fait preuve d’une mobilisation remarquable, comptant encore moins leurs heures pour s’activer au front. Nous les saluons bien bas.

En EHPAD, où les moyens, humains comme matériels, sont notoirement insuffisants pour faire face aux besoins en temps « normal », et où les résidents sont plus susceptibles de développer une forme grave du Covid-19, eu égard à leur grand âge et leurs comorbidités, l’inquiétude est grande. « Apocalyptique », « dramatique », « insoutenable », « hécatombe », « catastrophe ». Un rapide tour de la presse nationale et régionale donne la pleine mesure de la crise qui s’y profile. 

En première ligne, les équipes ne ménagent pas leurs forces pour sauver leurs résidents et doivent, parfois dans l’isolement le plus total, prendre des décisions difficiles. Leurs témoignages, toujours plus nombreux, ont poussé les pouvoirs publics à détourner quelque peu leur regard des hôpitaux, qui concentraient jusque-là toutes les attentions, pour considérer la situation des EHPAD. Les décès commencent à y être lentement comptabilisés, des masques sont promis et une campagne de dépistages massifs a été annoncée. 

Mais ce retard à l’allumage ne doit pas passer par pertes et profits une fois le SARS-CoV-2 vaincu. 

Au-delà du degré de contagion et du taux de mortalité du Covid-19, la crise actuelle est, aussi, la conséquence d’un sous-investissement chronique dans les établissements médico-sociaux. Les professionnels des EHPAD, comme les professionnels des hôpitaux, ont maintes fois sonné l’alerte, sans être entendus. Ne l’oublions pas, lorsque l’heure des comptes sera venue. 
 









L'édition d'avril 2020


Les articles les plus lus du mois





ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !