Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD
Ehpadia, le mag

Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite

Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD



Actu et Management

Garridou, un masque tissu compatible avec les exigences d’un masque chirurgical


Rédigé le Lundi 23 Mars 2020 à 11:45

Le CHU de Lille a développé et testé en laboratoire un modèle de masque tissu lavable et réutilisable, répondant aux caractéristiques de filtration particules.


©DR
©DR
Face aux tensions sur l’approvisionnement en masques papier, des solutions alternatives au masque chirurgical jetable sont recherchées. Pour contribuer à cet effort, le CHU de Lille a développé et testé en laboratoire un modèle de masque tissu, lavable et réutilisable, répondant de manière satisfaisante aux caractéristiques de filtration particules attendues. Mis au point par les équipes du CHU, en partenariat avec des bénévoles et des industriels, le modèle et la marque de ce masque tissus, nommé Garridou, ont été déposés. « Le masque Garridou ne remplace pas le masque jetable, seul préconisé dans les situations à risque (soins, actes invasifs...). Mais il peut constituer un substitut acceptable pour les autres situations, hors des gestes de soins, tant que l’approvisionnement en masques jetables est limité », précise le CHU dans un communiqué. Ces masques, testés en laboratoire, permettent « d’atteindre un niveau de protection en termes de particules similaire à la norme appliquée aux masques chirurgicaux classiques jetables », annonce le CHU avant d’ajouter « qu’il ne s’agit pas d’une homologation mais d’un test d’efficacité particules ». *
 

3 000 masques par jour, pour l’instant

Grâce à un partenariat avec le fabricant textile Lemaire, la production des premiers masques a été lancée samedi. 3 000 masques, à destination du personnel hospitalier, devraient être produits chaque jour. En plus de cela, la communauté solidaire Le Souffle du Nord recrute des volontaires pour augmenter la production. D’autres industriels pourraient suivre le mouvement et lancer eux aussi des productions. « Le CHU de Lille mettra à disposition le modèle et ses caractéristiques dans le cadre d’un engagement de production solidaire,ajoute le CHU. Nous souhaitons que les masques soient fabriqués puis fournis à prix coûtant ou avec mécénat, d’abord aux hôpitaux publics engages dans la gestion de la crise Covid-19, aux établissements prives associés au dispositif, puis aux professionnels de santé et services de secours et de sécurité dans un deuxième temps. » 
 
 
*Une homologation du masque Garridou sera demandée dans le cadre de l’appel national lancé par la DGA. 
 



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !