Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Inclusion des aînés : la Ville de Clermont-Ferrand répond aux enjeux du vieillissement de la population et promeut le lien social avec Le Clos des Vignes


Publié le Lundi 12 Septembre 2022 à 11:52

Ouvert en février 2020, à la veille du premier confinement, l’habitat intergénérationnel Le Clos des Vignes expérimente une alternative au placement trop précoce en Ehpad et favorise l’inclusion à la ville des personnes âgées, par la préservation de l’autonomie et du lien social. Ce village urbain de 40 appartements animé par le CCAS de la Ville de Clermont-Ferrand suscite l’entraide et la vie communautaire entre les 56 résidents, parmi lesquels des personnes âgées, des familles et des étudiants.


© Direction de la communication/Ville de Clermont-Ferrand
© Direction de la communication/Ville de Clermont-Ferrand
Pour Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand : « Aujourd’hui, 30 000 Clermontois ont plus de 60 ans, dont un tiers  a plus de 75 ans. Le vieillissement de la population entraîne différentes problématiques dont celle du maintien à domicile. À Clermont-Ferrand, nous croyons que l’habitat intergénérationnel est la solution d’avenir au “bien vieillir” et au lien social. Le Clos des Vignes est l’expression complète et innovante d’une politique sociale en adéquation avec l’évolution démographique et notre volonté de construire une ville harmonieuse où l’intergénérationnel et la mixité sociale sont des axes majeurs ».

Le Clos des Vignes : 18 mois d’habitat intergénérationnel

Construit et géré par le CCAS de Clermont-Ferrand, Le Clos des Vignes héberge 56 personnes dans 40 appartements, dont 30 pour des seniors et 10 pour des familles ou des étudiants.

Les conditions d'accompagnement des personnes âgées isolées et en perte d’autonomie sont optimales et la dynamique intergénérationnelle suscite l’engagement civique des étudiants vis-à-vis de leurs aînés.
© Direction de la communication/Ville de Clermont-Ferrand
© Direction de la communication/Ville de Clermont-Ferrand

L’esprit village intergénérationnel, au cœur de la ville

Pour favoriser activement l’esprit de « village », une animatrice vit sur place et propose des jeux, la création de jardins partagés, d’activités artistiques et d’événements conviviaux. Le village dispose aussi d’une salle d’activités et d’espaces de jardinages propices a la détente et au partage.

Chaque mois, un programme d’animations est proposé aux habitants du Clos des Vignes, avec de nombreuses activités pour maintenir les habitants en bonne santé physique (gym douce, gym tonic, stretching), et intellectuelle (analyse de poèmes, atelier mémoire...), favoriser le lien social et la convivialité (jeux de société, sortie restaurant, atelier cuisine, partie de pétanque, atelier jardinage, atelier bricolage, atelier tricot-couture...) et découvrir d’autres lieux (berges de l’Allier, plateau de Gergovie, Châtel-Guyon...).

Pour Jacques, habitant du Clos des Vignes : « On n’est jamais complètement seul au Clos des Vignes. On apprend à se connaître en se rendant des petits services. Par exemple, une nuit je suis tombé de mon lit. J’ai pu appeler un de mes jeunes voisins qui m’a aidé à me relever. Vous savez, trop souvent, on passe à côté des rencontres entre les générations. C’est dommage. Ici, celui qui a envie d’aller vers l’autre et d’apprendre à vivre ensemble trouve tout ce dont il a besoin ».

Pour Nicaise Joseph, vice-présidente du CCAS de Clermont-Ferrand et adjointe au maire en charge de la politique sociale et de l’inclusion des personnes âgées : « L’idée était de construire des logements qui luttent contre l’isolement des personnes âgées, en préservant leur nécessité d’autonomie et en créant du lien social et intergénérationnel. Ici, tous les services de maintien à domicile du CCAS sont proposés et adaptés selon les besoins. Il fallait trouver le chaînon manquant pour nos aînés entre le logement de famille qui n’est plus adapté et la maison de retraite ».
 
© Direction de la communication/Ville de Clermont-Ferrand
© Direction de la communication/Ville de Clermont-Ferrand



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !