Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

L’impact social du Service Civique Solidarité Seniors mis en lumière par une nouvelle évaluation


Publié le Mercredi 4 Janvier 2023 à 09:21

Le Service Civique Solidarité Seniors (SC2S) rend public sa mesure d’impact et confirme ses bénéfices, tant pour les jeunes, que pour les seniors et le personnel des structures d’accueil impliquées dans cette mobilisation. Une étude lancée au premier semestre 2022 sous la direction du Laboratoire E&MISE de l’ESSEC.


Pour rappel, le SC2S a pour ambition de mobiliser, d’ici 2026, 10 000 jeunes en Service Civique de 6 à 12 mois auprès de 200 000 personnes âgées, grâce à l’implication active des acteurs de la Jeunesse et du Grand Âge. En 2021/2022, 3 300 jeunes se sont engagés en Service Civique auprès de 95 000 personnes âgées. Cette nouvelle étude vient confirmer les impacts sociaux positifs de la mobilisation, notamment autour de 4 enjeux du secteur du Grand Âge :
 
  • Rompre l’isolement à domicile et en établissement 
Alors que le baromètre Solitude et isolement 2021 des Petits Frères des Pauvres  montre que 2 millions de seniors souffrent d'isolement, le Service Civique Solidarité Seniors apporte une solution en recréant du lien intergénérationnel. En effet, 71% des seniors interrogés déclarent se sentir moins seuls grâce à l’accompagnement des jeunes en Service Civique dont ils bénéficient.
« Les volontaires, ça fait du bien, je les trouve très gentils, attentifs, ils s’intéressent bien à nous, sont près de nous et on peut tout leur demander ! Ça nous manquerait s’ils partent. », Bénéficiaire du SC2S de 90 ans vivant en EHPAD
 
  • Aider à bien vieillir :
Le lien social est primordial pour garder une bonne santé mentale au quotidien, et le Service Civique Solidarité Seniors y contribue : 65% des seniors interrogés déclarent avoir un meilleur moral grâce à la présence des jeunes. « C’est agréable de voir des jeunes et puis on apprend l’informatique. Ça me met le moral au beau fixe. », Bénéficiaire du SC2S de 75 ans vivant à son domicile. 

Les personnes âgées peuvent profiter des moments avec les jeunes pour leur transmettre une partie de leur histoire, tout en se sentant écoutées : « Ils trouvent une utilité à pouvoir raconter un peu leur histoire, à passer le flambeau aussi et se dire que leur vie n’est pas vaine, que les jeunes vont transmettre ce qu’ils ont vécu. », Animatrice vie sociale en EHPAD.
 
Avoir des jeunes en Service Civique Solidarité Seniors dans une structure apporte un réel soutien aux équipes d’animation. « Plus on a de jeunes, plus l’offre vie sociale et l’animation sont importantes et ça apporte du bien-être aux résidents. », Directrice Adjointe d’EHPAD.
 
  • Promouvoir les métiers du Grand Âge auprès des jeunes dans leur diversité
Mener des missions aux côtés des personnes âgées, en plus de la formation dont ils bénéficient tout au long de leur Service Civique, permet de confirmer ou révéler des vocations. 1 jeune en Service Civique Solidarité Seniors sur 3 déclare, en effet, souhaiter continuer de s’engager dans le secteur du médico-social, principalement auprès des personnes âgées. C’est une très bonne nouvelle pour le secteur du Grand Âge qui créera le plus d’emplois en France dans les prochaines années : plus de 93 000 postes verront le jour d’ici 2025 et, pour faire face aux postes encore vacants, 260 000 futurs professionnels doivent être formés.
 
  • Développer durablement la solidarité intergénérationnelle
Cette étude d’impact confirme que l’intergénérationnel est une force puisque 43% des seniors ont le sentiment d’avoir changé de regard sur la jeunesse, en la connaissant mieux.
 
« Je leur ai fait découvrir des choses mais les volontaires m’apportent plus que je ne leur apporte. Ce n’est pas à sens unique, ça fonctionne des deux côtés ! Il y a une balance en fait entre nous. », Bénéficiaire du SC2S de 82 ans vivant à son domicile
 
Du côté des jeunes, ils sont 87% à déclarer s’être sentis utiles lors de leur Service Civique et 86% estiment avoir développé des compétences et des qualités humaines.  
« C’est important d’aider, de sortir une personne de l’isolement. On le sent dans les discussions qu’on a, la joie qu’ils éprouvent, je trouve ce sentiment merveilleux. J’ai noué des liens avec ces personnes, les premiers contacts sont plus difficiles mais on y arrive. », Volontaire de 19 ans.

- Cette étude a été réalisée avec une approche double : un volet quantitatif avec plus de 2 000 réponses de personnes âgées et de jeunes, et un volet qualitatif avec une quarantaine d’entretiens qui ont permis de recueillir le témoignage plus approfondi de personnes âgées et leurs proches, de volontaires ainsi que du personnel des structures qui les accueillent. 



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !