Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Esanté

Les GRADeS, un appui numérique pour les EHPAD


Publié le Lundi 21 Février 2022 à 15:05

Présents partout en France, les Groupements Régionaux d’Appui au Développement de la e-Santé (GRADeS) interviennent auprès des acteurs sanitaires et médico-sociaux afin de les accompagner dans le développement du numérique en santé. Les EHPAD d’Île-de-France ne font pas exception à la règle et peuvent compter sur Sesan, le GRADeS francilien. Le point avec Diane Fautra, référente territoriale, et le Dr Laurence Luquel, médecin, toutes deux intégrées à l’équipe de déploiement.


Le Dr Laurence Luquel, médecin. ©DR
Le Dr Laurence Luquel, médecin. ©DR
Dr Luquel, vous êtes actuellement référente médicale de Sesan. Quelles sont vos missions ?
Dr Laurence Luquel : Au quotidien, j’échange avec les professionnels de santé pour les accompagner dans l’appropriation des outils numériques. L’objectif est ici qu’ils prennent conscience des bénéfices apportés par ces solutions, et plus particulièrement l’aide offerte en matière de fluidification des échanges interprofessionnels. J’essaye toujours d’aborder ces points de façon concrète, en décrivant par exemple la place de ces outils à chaque moment du parcours patient.

Comment cela se traduit-il auprès des EHPAD ?
Dr Laurence Luquel : Le contexte est ici bien particulier, puisque les résidents d’EHPAD sont âgés et souvent poly-pathologiques. Nous avons donc décidé, au sein de Sesan, de définir les étapes clés du parcours d’un résident : l’admission en EHPAD à la survenue d’un événement médical aigu, le changement de structure d’hébergement, l’organisation du suivi médical par le médecin coordonnateur ou un spécialiste… Cette description nous permet de relier moment de parcours et professionnels intervenants, et d’être ainsi en mesure de conseiller l’outil numérique qui répondra au mieux aux enjeux de l’instant.
 

Diane Fautra, référente territoriale. ©DR
Diane Fautra, référente territoriale. ©DR
Vous intervenez toutes deux au sein de l’équipe de déploiement de Sesan. Pourriez-vous nous en parler ?
Diane Fautra : Les équipes Sesan accompagnent les professionnels de sanitaire et du médico-social dans l’appropriation des outils numériques en Île-de-France. Nous mettons ici davantage l’accent sur la dimension « globale » de la e-santé en travaillant avec d’autres acteurs du territoire : professionnels du secteur social ou de l’aide à domicile, par exemple. Je suis moi-même référente territoriale pour Paris, et suis à ce titre chargée d’accompagner des projets variés qui tous nécessitent des outils numériques. Les équipes de Sesan rencontrent alors les acteurs pour comprendre leur projet et les aider à identifier les différentes possibilités, avant de leur proposer des outils adaptés et de les assister dans leur mise en place. Nous travaillons donc souvent ici avec des EHPAD sur plusieurs champs : la transmission des données, la mise en place de la télémédecine, la sécurisation des données…

Quels sont, à votre sens, les outils numériques aujourd’hui indispensables en EHPAD ?
Diane Fautra : Le plus connu, et l’un des plus utilisés, est certainement ViaTrajectoire. Ce service national, gratuit et sécurisé, facilite la communication entre les professionnels, les usagers et les établissements, pour l’orientation des résidents ou des futurs résidents.
Dr Laurence Luquel : On pourrait aussi citer l’Outil Régional de Télémédecine d'Île-de-France (ORTIF), une plateforme lancée par Sesan en 2014 et qui développe deux axes essentiels, la téléexpertise et la téléconsultation. Les EHPAD sont particulièrement demandeurs de ce type de solutions, qui permettent par exemple à des psychiatres de prendre en charge, à distance, des résidents souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Ils ont aussi régulièrement besoin d’avis experts, en plaies et cicatrisation, gestion de la douleur ou encore cardiologie. Ce sont autant d’usages auxquels répond ORTIF, qui offre en outre la possibilité d’organiser des réunions en visioconférence entre médecins spécialistes et médecins coordonnateurs. La télémédecine favorise donc la prise de décisions concertées au plus près du résident, tout en limitant l’isolement des professionnels.

Sesan a récemment développé une approche globale dédiée aux EHPAD. Quel en est l’objectif ?
Diane Fautra : Il s’agit, plus concrètement, d’identifier et de regrouper les solutions qui correspondent le mieux aux attentes des EHPAD. L’objectif est ici d’accompagner les EHPAD dans la compréhension et l’appropriation de tout cet écosystème de solutions, qui comporte ViaTrajectoire, ORTIF, mais aussi le Dossier Médical Partagé (DMP), la messagerie sécurisée de santé (MSSanté) ou encore le Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) d’Île-de-France. Ce dernier est d’ailleurs couplé avec un autre outil, Maillage, un portail internet qui permet de contextualiser le ROR sur les besoins liés à la personne âgée, tout en proposant des actualités et des informations autour de la gérontologie et de la gériatrie.

Dr Laurence Luquel : Une autre solution identifiée dans l’offre globale dédiée aux EHPAD est par exemple Terr-eSanté, la plateforme régionale de coordination, développée dans le cadre du projet national e-parcours. Pour chaque patient, cet outil permet de constituer un dossier accessible par l’ensemble des intervenants, qui peuvent le consulter, y ajouter des pièces, des notes, etc. Un EHPAD souhaitant s’intégrer dans une démarche de coordination territoriale peut donc tout à fait aller vers cette solution.

Comment fonctionne aujourd’hui cette approche globale ?
Diane Fautra : Là où auparavant, nous nous concentrions surtout sur le déploiement d’une solution donnée, cette nouvelle approche permet de regrouper les solutions disponibles pour présenter aux établissements différentes possibilités, en termes d’outils et d’accompagnement. Ce type de présentation répond aux attentes de la dizaine d’EHPAD rencontrés pour une première approche. Plus largement, c’est aussi une attente formulée par les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social. Les EHPAD peuvent alors, sur simple demande, profiter d’une assistance personnalisée, mais aussi d’une aide au déploiement des outils numériques, ainsi que de nos formations à distance, notre site d’e-learning, ou encore notre appui en matière d’exploitation des données.

Intervenez-vous auprès de tous les types d’EHPAD ?
Dr Laurence Luquel : Bien évidemment. Nous répondons à leurs besoins et à leurs attentes numériques. Notre objectif étant qu’à terme, tous les EHPAD d’Île-de-France soient formés à ces nouveaux usages, qu’ils disposent des outils adéquats et qu’ils s’en servent, le tout dans une démarche de déploiement régional. En pilotant ces projets, Sesan vient aussi bien en appui aux professionnels qu’aux usagers, avec des parcours facilités et des échanges optimisés. Ce virage est possible grâce à l’implication de tous les acteurs du territoire mais aussi des pouvoirs publics, mais appelle néanmoins un accompagnement continu pour pouvoir tirer pleinement profit des bénéfices du numérique.

Article publié dans le numéro de janvier d'Ehpadia à consulter ici








L'édition d'avril 2022







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !