Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Palmarès MDRS : Les meilleurs EHPAD à la pointe du confort hôtelier


Publié le Jeudi 3 Février 2022 à 10:01

Quatre établissements se disputent cette année le titre de meilleur EHPAD de l’année selon MDRS. Si les nominés se verront tous décerner un trophée lors de la cérémonie de remise des prix prévue le 17 février prochain, reste à savoir lesquels repartiront couronnés d’or, d’argent ou de bronze. Et force est de constater que le choix se sera avéré ténu pour le jury de MDRS, tant ces structures neuves ou réhabilitées rivalisent par leur standing élevé, reflétant au passage une tendance généralisée.


La Résidence Korian Saint-Simon, Paris 20ème (75) ©DR
La Résidence Korian Saint-Simon, Paris 20ème (75) ©DR
Malgré une crise sanitaire qui n’en finit plus, les enquêteurs MDRS auront visité plus de 1 000 établissements en 2021, pour la plupart neufs ou restructurés. Si le chiffre est loin d’atteindre la moyenne des 2 000 visites auxquelles ils étaient habitués, David Jacquet, fondateur du site MDRS, n’a pourtant pas l’impression que le contexte ait eu un véritable impact sur le nombre d’ouvertures.

L’année aura ainsi été marquée par quantité de nouveautés, en particulier du côté des résidences services – qui disposent de leurs propres trophées – et dans lesquelles les groupes continuent d’investir. Les EHPAD ne sont pourtant pas en reste, avec notamment la poursuite d’une politique de réhabilitations initiée il y a déjà plusieurs années.
 

Ouvertures et réhabilitations

Avec deux ouvertures et deux structures préexistantes refaites à neuf, les nominés au titre de meilleur EHPAD de l’année sont le reflet de cette tendance. Il faut dire que les aménagements réalisés pour la seconde catégorie n’ont rien à envier à leurs pendants fraîchement sortis de terre. La résidence Korian Saint-Simon, située dans le 20ème arrondissement parisien, a ainsi bénéficié d’une enveloppe d’environ 10 millions d’euros, « quasiment le prix d’une structure neuve », souligne David Jacquet, pour se refaire une beauté. Entièrement rénovée et relookée, avec de nombreux lieux de vie – restaurant, salle d’animations, salle de TV, salon de coiffure, salle de kiné, boutique, espace pour enfants, bibliothèque, espace multisensoriel, etc. –, elle représente désormais « le prototype de l’établissement urbain de grand standing ».

La résidence Charles d’Orléans, reprise depuis peu par Domidep, fait également partie de ces projets de réhabilitation et d’extension particulièrement réussis aux yeux de MDRS. Le groupe « a su exploiter un établissement de base, sans aucun charme particulier, et le transformer pour atteindre un autre standing ». Les résidents disposent désormais d’un intérieur chaleureux, de grandes chambres individuelles avec le mobilier assorti, et des lieux de vie qui faisaient jusque-là défaut. « En quelques mois, il a totalement changé d’époque », conclut David Jacquet.
 
La Résidence Charles d’Orléans (Domidep), Cognac (16). ©DR
La Résidence Charles d’Orléans (Domidep), Cognac (16). ©DR

Haut standing généralisé

« On essaye de mettre en avant le cadre et les prestations proposées », explique-t-il encore en évoquant son palmarès. Les quatre nominés de l’année ont ainsi en commun de disposer d’une architecture soignée, d’un cadre agréable, d’un confort hôtelier irréprochable avec de nombreux lieux de vie, d’une équipe de soins complète, et de proposer nombre d’activités diverses et variées. Pour autant, comme le souligne encore le fondateur de MDRS, ils ne sont, finalement, que le reflet d’une tendance beaucoup plus générale.

« Depuis 17 ans, la qualité de ce qui est proposé ne cesse de progresser. Aujourd’hui, tous les grands groupes sont dans le haut de gamme quand ils ouvrent un nouvel EHPAD. Même les moins luxueux des établissements offrent de beaux standings, souvent dignes d’hôtels de qualité », poursuit-il. Sauf exception, ce constat a de quoi rendre la tâche du jury de MDRS beaucoup moins aisée, d’autant que certains groupes vont même jusqu’à reproduire la même décoration d’une structure à l’autre.
 
La Résidence Les Jardins de la Béronne (DomusVi), Melle (79). ©DR
La Résidence Les Jardins de la Béronne (DomusVi), Melle (79). ©DR

Un cadre particulièrement agréable

Le podium se sera donc parfois joué à peu de choses. Ainsi, parmi la dizaine d’établissements ouverts par DomusVi en 2021, tous de « haut niveau », les Jardins de Béronne, situés à Melle dans les Deux-Sèvres, auront su tirer leur épingle du jeu grâce à un cadre particulièrement agréable. « C’était celui qui avait le plus de qualités : un environnement magnifique, un bâtiment axé sur le confort, proche du centre-ville mais situé dans la verdure, à flanc de coteau et avec de vastes terrasses plein soleil », justifie le fondateur de MDRS.

Le cadre et l’intégration dans son environnement, auront également fait la différence pour la résidence ORPEA La Dorine, puisque « son bâtiment moderne d’un très bon standing, ses intérieurs raffinés, ses nombreux lieux de vie », et ses prestations globales ne permettent pas, à eux seuls, de la distinguer des quelques autres structures ORPEA ouvertes dans l’année.
 
Résidence La Dorine (ORPEA), Hirson (02). ©DR
Résidence La Dorine (ORPEA), Hirson (02). ©DR

Aller plus loin

« Aujourd’hui, il ne sera pas possible d’aller plus loin en termes de standing dans les établissements privés », constate David Jacquet. Quant au secteur public, « c’est la même chose, ils n’auront pas les moyens de faire plus que ce qu’ils font déjà » sur ce point-là. Les améliorations de demain, qui pourraient faire la différence face au jury MDRS, se situeront donc plutôt au niveau des équipements, notamment informatiques et domotiques.

Des équipements dont la visée sera de faciliter le travail des personnels et la prise en charge gérontologique des résidents, mais aussi d’apporter de l’information et de favoriser le contact avec les familles. À l’image de la résidence Korian Castel Voltaire qui avait su se démarquer, il y a deux ans, par son projet d’établissement « connecté » faisant la part belle aux nouvelles technologies, lui valant le trophée d’or de cette année-là.

Article publié dans le numéro de janvier d'Ehpadia à consulter ici
 

Les nominés pour les trophées du Meilleur EHPAD de l’année :

Résidence La Dorine (ORPEA) - Hirson (02)
Résidence Korian Saint-Simon - Paris 20ème (75)
Résidence Les Jardins de la Béronne (DomusVi) - Melle (79)
Résidence Charles d’Orléans (Domidep) - Cognac (16)
 

Les visites mystères MDRS

Depuis 2005, les enquêteurs du site Maison de Retraite Sélection (MDRS) réalisent des visites anonymes sur l’ensemble du territoire, avec une ligne directrice : « Confierions-nous nos propres parents à cet établissement ? ».

Sans juger de la qualité des soins ou de l’accompagnement, les notes attribuées s’appuient sur des critères définis, relatifs au cadre, aux qualités architecturales et hôtelières, aux animations, à la restauration, et à l’accueil proposés par les structures, tout en étant pondérées par l’impression générale.

En 17 ans d’investigations, près de 12 000 établissements ont ainsi été évalués par MDRS. Hors situation particulière, chacun d’entre eux fait l’objet d’une nouvelle visite environ tous les cinq ans, afin de rendre compte de l’évolution de ses prestations.
 



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !