Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Chambre HospiSenior : le GCS HUGO innove au service de nos aînés


Publié le Vendredi 8 Avril 2022 à 16:27

Construit avec des acteurs du monde de la santé, du design et de l’industrie, le projet de chambre HospiSenior vise à répondre « aux enjeux et aux exigences de sécurité, d’ergonomie et de confort » attendues dans les chambres d’hospitalisations dédiées aux personnes âgées. Expérimentée dans les CHU d’Angers, Brest, Nantes, Rennes et Tours, cette innovation devenue réalité fait l’objet d’une étude afin d’en évaluer l'expérience-utilisateur des usagers.


Ce projet résulte d’un travail collaboratif associant les équipes de gériatrie et les directions des cinq centres hospitalo-universitaires du Grand Ouest, les entreprises du club des partenaires économiques d’HUGO (AIA LIFE DESIGNERS, SCHNEIDER ELECTRIC, RELYENS, EIFFAGE), et les étudiants de l’ECOLE DU DESIGN, le Care Design Lab de Nantes. Le projet est piloté par le Professeur Cédric Annweiler, chef du pôle de gériatrie du CHU d’Angers.
 
Aujourd’hui en France, les standards des chambres d’hôpital sont remis en question au vu des particularités de certaines populations admises dans les établissements hospitaliers.
 
Les personnes hospitalisées peuvent être atteintes de plusieurs pathologies, présenter une perte d’indépendance et d’autonomie, des troubles cognitifs et comportementaux. Ces spécificités complexifient les soins aux patients gériatriques. Par ailleurs, le risque de dépendance liée à l’hospitalisation touche un patient sur deux après 80 ans, avec des conséquences pouvant être délétères sur le parcours de soins. Cela a également des répercussions sur les soignants, notamment aux niveaux physique et mental.
 
La volonté de travailler collectivement sur une chambre innovante adaptée au vieillissement s’est donc affirmée à partir de ce constat initial, afin d’améliorer la qualité des soins gériatriques par la modernisation des chambres d’hôpital.
 
Le projet Hospi’Senior s’est également inscrit dans un contexte propice à la réflexion sur les espaces hospitaliers adaptés au vieillissement, avec, à court ou moyen termes, des projets architecturaux envisagés dans les services de gériatrie de plusieurs CHU.
 
A titre d’expérimentation actuellement, ce nouvel espace patient a fait émerger des intérêts communs auprès des équipes hospitalo- universitaires gériatriques de HUGO - que ce soit sur le plan médical, scientifique mais aussi paramédical - et de nouveaux cas d’usage en imagerie médicale et en oncologie pédiatrique.
d’Angers.
 
« Dès 2022, le projet des équipes est d’évoluer vers un réseau de recherche HUGO de gériatrie et gérontologie qui sera centré sur la promotion de l'hôpital, ami des aînés », indique le Pr Cédric Annweiler, pilote médical du projet de « Chambre Hospi’Senior ».
 
Ces collaborations de plusieurs acteurs démontrent la complémentarité des partenariats. Cette synergie entraîne de nouvelles dynamiques interrégionales et alimente les réflexions sur de futurs partenariats.
 

De la réflexion à l’expérimentation : une méthodologie en 3 étapes clés

Pour proposer une chambre d’hospitalisation conventionnelle adaptée au vieillissement, le projet s’est construit autour de 3 étapes consécutives : la co-conception d’un prototype de chambre innovante adaptée au vieillissement, la mise en œuvre de ce prototype dans les 5 CHU d’HUGO, l’évaluation des usages au regard des besoins en interrogeant les patients, les professionnels et les usagers.
                 
Suite à un appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé en septembre 2020, les 5 CHU d’HUGO (Angers, Brest, Nantes, Rennes et Tours) se sont positionnés pour réaliser et évaluer le prototype au sein d’une unité de court séjour gériatrique.
 
« En 2019, des stages d’immersion en lien avec notre école ont été organisés au sein des unités gériatriques des CHU de Tours et d’Angers. Une vingtaine d’élèves de quatrième année de l’École de Design, ont pu échanger avec des patients, des accompagnants, des soignants. A partir de cette expérience, ils ont problématisé leurs questionnements et travaillé sur des concepts permettant d’y répondre », confie Clémence Montagne, directrice du Care Design Lab.
 
L’immersion des étudiants en design a alors permis de partager plusieurs constats. Et quatre projets de chambres innovantes ont été présentés à l’issue de deux séminaires de travail dont la vocation était de s’adapter à la construction « De novo » (chambre du futur) mais aussi à un réaménagement de chambres existantes dans les unités hospitalières de court séjour en gériatrie.
 

La co-conception du prototype autour de 2 axes majeurs

A partir du travail réalisé par les étudiants de l’Ecole de Design, une étape clé du projet a consisté à sélectionner les axes de réalisation que les équipes soignantes gériatriques, en lien avec les référents techniques, informatiques et partenaires souhaitaient intégrer au prototype.
 
Les spécificités de la chambre Hospi’Senior sont multiples et concernent en particulier :
  • L’équipement du lit permettant de créer une chambre plus personnalisée ;
  • La mobilité autonome du patient en facilitant les déplacements et en conservant l’orientation dans le temps du patient ;
  • La mobilité assistée par les soignants pour faciliter les déplacements des patients ;
  • L’éclairage pour sécuriser les déplacements, notamment la nuit ;
  • L’interface numérique avec la mise à disposition d’une tablette tactile pour améliorer les aspects occupationnels et communicationnels ;
  • L’espace de socialisation pour pouvoir accueillir les visiteurs dans la chambre.

Et demain ? Les prochaines étapes de l’expérimentation

L’enjeu collectif consiste maintenant à tester en pratique, dans les cinq prototypes de chambre Hospi'Senior, le bienfondé des 13 dispositifs imaginés pour cet espace. L’inclusion de 30 participants par centre est attendue, soit un total de 150 participants pour les 5 centres. La fin des inclusions est prévue en 2024.
 
Cette première étude vise à évaluer l'expérience- utilisateur (UX) des usagers, c'est-à-dire des patients âgés hospitalisés, des accompagnants et des soignants. Trois groupes de travail ont été constitués pour mener les réflexions sur les critères de cette évaluation. Suite à ce travail initial, un protocole de recherche a été conçu, menant à la conduite d’une étude multicentrique dans les 5 CHU d’HUGO (expérimentation réalisée dans des endroits différents, selon un protocole et des modalités identiques) dont l’investigateur principal est le Pr Annweiler (CHU d’Angers).
 
En plus des bénéfices individuels directs attendus pour les patients, les aidants et les soignants, identifier et préciser l’amélioration des conditions de séjour hospitalier des personnes hospitalisées en court séjour gériatrique pourrait conduire à de nouvelles recommandations en matière de conception et d’installation des chambres hospitalières.
 
Une seconde étude aura comme objectif de déterminer si séjourner en chambre Hospi'Senior a un impact objectif sur le parcours de soins comparé aux chambres standards, que ce soit en terme de durée de séjour ou de prévention de la dépendance nosocomiale par exemple.
 
 

A propos du GCS HUGO
Crée en 2005, le Groupement de Coopération Sanitaire des Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest regroupe les CHU-CHR des régions Bretagne, Pays-de-Loire et Centre-Val de Loire.
Organisation reconnue, le GCS Hugo apparaît comme l’exemple national le plus abouti d’un fonctionnement de CHU en réseau. Il a été constitué il y a douze ans dans une logique de groupe public interrégional couvrant l’intégralité des missions hospitalo-universitaires : stratégie, soins, enseignement, recherche et innovation. L’objectif était de les structurer, de les renforcer et de leur donner une visibilité nationale. L’approfondissement du GCS est fondé sur une conviction : c’est par la complémentarité et la coopération, et non la concurrence, que les établissements membres feront face aux enjeux de santé de demain.
 



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !