Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Concours MDRS : quand la solidarité prend plusieurs formes


Publié le Jeudi 10 Février 2022 à 11:00

Parmi les différents trophées du concours MDRS, celui des Seniors Engagés récompense des projets faisant la part belle aux initiatives humanistes et solidaires. Cette année, les trois projets portés par les finalistes abordent des thèmes variés, qui vont de l’aide aux étudiants en difficulté au développement durable, en passant par l’organisation d’événement en lien avec le Téléthon.


Récompensant un projet « fort », « porteur d’une cause solidaire ou d’un message humanitaire », le trophée Seniors Engagés décerné par MDRS met en lumière ces établissements qui s’impliquent. L’an dernier, la Maison de Famille Les Vallées, située à Colombes dans les Hauts-de-Seine, s’était distinguée avec son projet de rénovation de meubles au profit d’associations. « C’est une expérience très valorisante qui donne du sens, permet de participer à la vie de la maison et à des moments conviviaux », nous confiait alors Axelle Olejnik, la directrice de l’établissement. Cette volonté se retrouve dans tous les projets soumis dans cette catégorie bien particulière. Les trois EHPAD sélectionnés cette année ne font pas exception à la règle.
 

Cueillette à Maison de Famille La Roseraie. ©DR
Cueillette à Maison de Famille La Roseraie. ©DR

Maison de Famille La Roseraie, « Tous solidaires pour le Téléthon »

Situé lui aussi à Colombes, l’EHPAD Maison de Famille La Roseraie a ainsi été retenu pour son projet de vente de confitures maison au profit du Téléthon. « Ce projet s’est déroulé sur plusieurs semaines, avec en premier lieu la cueillette effectuée par les résidents », raconte sa directrice, Audrey Huyghues-Beaufond. Préparation des fruits, cuisson des confitures, stérilisation, décoration des pots… Les résidents et l’équipe de l’établissement ont mis la main à la pâte pour confectionner ces confitures. En septembre, lors d’une journée dédiée, les pots ont été présentés et vendus aux familles et aux proches. Les bénéfices, une centaine d’euros, ont été reversés à l’association AFM-Téléthon.

« La sélection de l’association bénéficiaire de la vente est issue d’une concertation entre l’équipe et les résidents », ajoute la directrice qui note toutefois que « compte tenu de la renommée d’AFM-Téléthon, ce choix a été rapide ». Habitué du concours MDRS, l’EHPAD a tout naturellement souhaité partager cette initiative. Pour Audrey Huyghues-Beaufond, la confection et la vente des confitures sont avant tout « un projet solidaire, positif et fédérateur entre les équipes, les résidents et leurs familles ». « Ce type de projet, et plus largement la participation au concours, est une sorte de rituel qui fédère tous les acteurs de notre établissement », ajoute la responsable qui en est convaincue, « ce type d’initiative prouve que nos établissements sont pleins de vie ».
 

Les résidents de l’EHPAD La Clairière préparent des paniers-repas pour les étudiants. ©DR
Les résidents de l’EHPAD La Clairière préparent des paniers-repas pour les étudiants. ©DR

EHPAD La Clairière, « Miam Distribution »

À Mont-Saint-Martin, en Meurthe-et-Moselle, la solidarité n’est pas non plus un vain mot. Intégré au Groupe SOS, l’EHPAD La Clairière fait lui aussi partie des finalistes pour le trophée Seniors Engagés avec une initiative dans l’air du temps : mettre à disposition des étudiants des paniers-repas gratuits. « Particulièrement touché par la première vague épidémique, l’établissement a bénéficié de la solidarité de tout le territoire. Il paraissait donc tout naturel de rendre la pareille », explique Sophie Righini, coordinatrice de la vie sociale. Rebaptisée « Miam distribution », ce projet initié par le Groupe SOS s’est donc largement développé à Mont-Saint-Martin. Durant le mois de juin 2021, chaque jeudi, vingt étudiants pouvaient ainsi venir retirer à l’EHPAD, un panier-repas complet agrémenté de produits d’hygiène et de cosmétique. Mettant aussi la main à la pâte, les résidents y ont ajouté des sacs faits maison, des cartes, des mots de soutien…

« Lors des retraits des paniers, qui s’effectuaient dans le jardin de l’EHPAD, certains étudiants prenaient le temps de s’asseoir, de parler. Nous avons assisté à de riches moments d’échanges, certes orientés en faveur de l’aide alimentaire, mais aussi du lien social auprès de ces étudiants particulièrement fragilisés par la crise », poursuit la coordinatrice. Suite à l’opération, certains étudiants ont d’ailleurs écrit aux résidents, preuve, s’il en est, du succès d’une démarche qui aura permis de remettre en avant le potentiel d’initiative de l’établissement.  
 

Korian Chamtou, « Ici on fait son miel, mais pas que »

À Korian Chamtou, un projet mené avec un apiculteur local. ©DR
À Korian Chamtou, un projet mené avec un apiculteur local. ©DR
Troisième établissement sélectionné, l’EHPAD Korian Chamtou de Chambray-lès-Tours, en Indre-et-Loire, travaille depuis plusieurs années à la préservation de son environnement proche. Cette volonté s’est d’abord traduite par la mise en place d’un jardin thérapeutique animé par deux aides-soignantes formées à la permaculture. Accessible aux personnes en fauteuil roulant, ce jardin est entretenu par l’équipe comme les résidents qui bénéficient ainsi de ses fruits, légumes et plantes. Un plaisir partagé, puisque l’établissement s’est également doté de ruches, dont les abeilles apprécient particulièrement les plantes mellifères.

« Depuis quatre ans, ce projet mené en lien avec un apiculteur local, permet certes de produire du miel, mais aussi de créer une dynamique autour de l’espèce, en organisant par exemple des sessions de sensibilisation auprès des familles, des résidents et même de classes scolaires », explique Marie Faucheux, animatrice sociale au sein de l’EHPAD. Participant à la surveillance des ruches et à la récolte du miel, les résidents bénéficient également de tous les bienfaits de l’apithérapie : des baumes, des tisanes, des onguents, et même prochainement des pansements au miel. Et l’établissement ne s’en tient pas là, puisqu’il s’est doté, depuis quelques mois, d’un poulailler. Là aussi, les résidents suivent les poules, les surveillent et ramassent leurs œufs. « De tels projets bénéficient à tous et montrent que l’animation en EHPAD change, ajoute Marie Faucheux. Les projets peuvent prendre des proportions importantes, et sortir des sentiers battus ».

Article publié dans le numéro de janvier d'Ehpadia à consulter ici
 

Le mot d’Anaïs Guilbaud, membre du jury : « Avec ses projets solidaires et porteurs de sens, la catégorie Seniors Engagés est une idée que j’affectionne tout particulièrement. Car passé le simple concept de ”bonne action”, en permettant aux résidents de se rendre utiles à d’autres ou de défendre une cause qui leur est chère, ces initiatives redonnent corps à leur statut de citoyen et les assure de leur place dans la société. C’est peu de dire que ce palmarès aura suscité le débat au sein du jury, tant l’ensemble des combats défendus sont honorables et renvoient à des sensibilités propres à chacun. Très abouti, le projet environnemental de la résidence Korian Chamtou a ainsi su faire écho à des problématiques ô combien d’actualité et nous a notamment séduits par ses multiples facettes. L’initiative de l’EHPAD La Clairière est pour sa part l’archétype de l’action porteuse de sens. Originale, elle reflète la prise de conscience de la fragilité de l’autre, et renverse quelque part les rôles. Quant aux confitures pour le téléthon de la Maison de Famille La Roseraie… Un classique, qui a néanmoins l’avantage de mobiliser compétences, bonne humeur, et d’associer les familles ».



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !