Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite

Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Covid-19 : une pétition interpelle Olivier Véran sur le comptage officiel des décès dans les EHPAD


Rédigé le Vendredi 3 Avril 2020 à 13:54

Suite aux annonces liées à la non comptabilisation des décès dans les EHPAD, une professeure de marketing de 54 ans a lancé la pétition interpellant le ministre des Solidarités et de la Santé. En quelques jours à peine, elle a déjà récolté plus de 50 000 signatures.


© Change.org
© Change.org
« Nous demandons à ce que les EHPAD puissent accéder dès que possible au dépistage de leurs résidents, au comptage des décès liés à cette pandémie et à la mise sous protection des résidents et personnels. » Tel est le message de Valérie, 54 ans. Cette professeure de marketing a lancé il y a quelques jours une pétition interpellant le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. En moins de 24 heures, elle a réuni 40 000 signatures et aujourd’hui on en compte déjà plus de 50 000 pour cette pétition en ligne qui veut alerter les pouvoirs publics sur la situation dans les EHPAD. « Nous devons trouver une solution pour un comptage juste des victimes ou au moins une estimation, appelle Valérie sur Change.org, le site hébergeur de la pétition. Nous ne pouvons pas traiter nos aînés comme des sous-citoyens !!!! Ils méritent notre respect et la protection de la république d'autant plus qu'ils sont en situation de fragilité. Il en va de la non-assistance à personnes en danger. »
 
 
Plus d’informations sur change.org/veritesurlesehpad.




1.Posté par Monnot le 13/05/2020 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème en Ehpad n'est pas tant le dépistage car le personnel va et vient de l'extérieur,porteur éventuel du virus, ce qui induit que les décès en Ehpad par le virus sont dûs uniquement au personnel (soignant, ménager, livreurs) puisque les visites des familles sont interdites ou limitées à 1/2h tous les 10 jours et sous contrôle . Les résidents, cloués sur une chaise toute la journée, privés de la tendresse et de la stimulation de leur famille, de distractions, des repas pris en commun, de kinésithérapie, de coiffeur et manucure, souvent inaptes à l'utilisation du telephone, glissent dans la dépression et meurent de désespoir. Ce régime inhumain limite sans doute un taux de décès par coronavirus trop élevé nuisible à l'image de marque d'établissements côtés en Bourse... il y a pourtant maltraitance et non respect des droits fondamentaux et de la dignité humaine.

2.Posté par Denis Toffy le 07/06/2020 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lettre envoyée aux President de la république ainsi que les Ministres élus
responsable du gouvernement

Nîmes le 5 juin 2020

Cette lettre pour dire et revendiquer l'isolement de nos proches dans les Ephad.
J’en ai gros sur le cœur.
Ce n’est pas humain d'isoler nos parents, ils sont en train de mourir de chagrin tout seul dans leur petite chambre d’hôpital et nous les familles, autoriser a les voir 20 minutes tout les 15 jours, derrière deux tables de un mètre chacune avec un masque, interdit de toucher, d’offrir quoi que ce soit ni fleurs ni gourmandises, ni caresses, Aujourd'hui les visites sont les mêmes qu’en prison.

Mais que pense ma Maman atteinte de la maladie d’ alzheimer , quand elle me voit dans des conditions pareille.
Notre rôle est de les accompagner dans leur fin de vie, de les aimer, d’êtres présent
Cette situation devient insupportable.
.
Le gouvernement a dé confiné les populations de tout âges, donc les personnes âgées également et (a risque comme ils le disent), sont elles aussi dé confinées.
Alors donnez les moyens dans les Ephad, que les visites des familles avec leurs ainées se fassent dans l’humanité et l’intimité, on en peut plus.
Les soignants, les hommes d’entretient, tout le personnel, entrent et sortent de l'hôpital avec des précautions prises, alors cela peut aussi se gérer avec les familles pour qu’elles puissent se retrouver dans l’intimité.

Ce qui suit, ce que disent les philosophes, Cynthia Fleury et André Comte-Sponville
C’est aussi comment je vois la vie !

Le rôle d'un gouvernement est de protéger sa population, et non pas de séparer les familles,
Pas de condamner nos parents a finir tout seul, ce n’est pas la vie ca.
Il ne faut pas oublier aussi que la mort fait partie de la vie.
Le coronavirus est une maladie ou on a
99 % de chance sur 100 de ne pas en mourir si on l’attrape.
De toute façons on va tous mourir.

Quand on défend la vie on doit le faire de façon indivisible parce que c’est ca qui protège la vie,
c’est a dire que ce n’est pas simplement en s’intéressant a l’aspect biologique de la vie
qu’on défend la vie chez un homme.
Cette survalorisation aujourd’hui de la vie biologique mais en danger la vie, elle met en danger la vie pourquoi ? parce que pour quantité encore une fois de personne, tout ce qui n’est pas le biologique,
la vie spirituelle, la vie démocratique, la vie familiale, la vie aimante, nourrie précisément leur désir de vivre.

Nos ainées en voulant les sur protéger a tout prix, on les a sur confiné et pour certains d’entre eux on les a mis en danger mais absolu, parce que quand vous avez 86 ans 98 ans etc. Le temps qui est devant ce n’est pas la même chose que quand vous avez 45 ans, c’est un temps qui joue avec l’irréversible, c’est a dire qu’il n’y aura plus les logiques de rattrapage derrière ca n’existe pas, donc cela veut dire que le temps qu’il vous reste à vivre vous voulez le passer avec ceux que vous aimer point barre, C’est ca qui compte.



Le confinement, oui ca renforce des vulnérabilités.
Quand on défend la vie on la défend avec tout l’ensemble des humanités et pas simplement avec une approche purement organique.
La sante n’est pas une la valeur suprême, la sante c’est un bien
Une valeur c’est quelque chose que l’on peut admirer, je peut admirer quelqu’un parce qu’il est plus généreux, plus courageux plus aimant.
Et donc on est en train de faire de la santé qui est un bien mais pas une valeur,
une valeur suprême.
La sante la sécu et la médecine ca ne tient pas lieu de la spiritualité, ce ne sont pas des valeurs.
La mort est normale la mort n’est pas une maladie. La maladie c’est le pathologique.
De toute façons on va tous mourir.

Toffy

3.Posté par Denis Toffy le 12/06/2020 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Unissons nous pour retrouver nos Aînées

Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !