Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Création d’un centre de ressources interrégional en psychogériatrie et Psychiatrie de la Personne âgée (CR3PA)


Publié le Mercredi 9 Février 2022 à 14:48

Les CHU d'Amiens-Picardie, de Lille, de Caen-Normandie et de Rouen-Normandie annoncent la création d'un centre de ressources interrégional en psychogériatrie et Psychiatrie de la Personne âgée (CR3PA). Une initiative originale au cœur de la coopération entre ces quatre établissements Groupement de coopération Sanitaire G4 (GCS G4).


Création d’un centre de ressources interrégional en psychogériatrie et Psychiatrie de la Personne âgée (CR3PA)
Les professionnels de santé  de terrain impliqués à tous les niveaux dans la filière gériatrique accompagnent fréquemment des personnes de 65 ans et plus en souffrance psychique.

Ces situations,  souvent complexes, nécessitent une prise en charge globale et pluridisciplinaire  relevant à la fois  de la psychiatrie, de la gériatrie  mais également d’autres disciplines comme la neurologie.  Les  acteurs de terrain sont confrontés à une insuffisance de formation et  d’outils et manquent également de lisibilité sur les ressources pouvant  venir en appui. 

Face à ce constat, les Agences Régionales de Santé Haut-de-France et Normandie ont engagé avec les professionnels de santé (Psychiatres et Gériatres des CHU et de CH,  pilotes MAIA, …etc) une réflexion sur la réponse à apporter à ces besoins spécifiques en psychogériatrie. C’est là qu’est née l’idée de créer un centre de Ressources interrégional de psychogériatrie et de psychiatrie de la personne âgée (CR3PA). Fort du soutien financier des deux ARS,  la   création de ce centre ressources   a été confiée  au  Groupement de coopération Sanitaire G4 (GCS G4), qui réunit les quatre CHU de l’inter région (CHU d’Amiens, Caen, Lille et Rouen) autour d’objectifs communs dans le champ des soins, recherche et enseignement.

L’appui aux professionnels au cœur des missions du centre ressources

Ce centre ressources et d’expertise a pour mission d’améliorer la qualité des parcours de santé  des patients âgés fortement impactés par les pathologies mentales et neurodégénératives  en contribuant à la réponse aux difficultés et questionnements des professionnels  de santé  des Etablissements  de santé  et  MédicoSociaux,  des  acteurs de  prévention, associations de patients et d’usagers, personnes malades et leurs aidants, etc.
 
Espace d’information, de formation, de sensibilisation et de réflexion éthique, il a vocation à apporter un appui aux acteurs de terrain de régions Hauts de France et Normandie  à travers la diffusion de bonnes pratiques, l’élaboration d’outils et  l’ apport d’une aide méthodologique pour  la  structuration des filières psycho-gériatriques à l’échelle des territoires.  Il contribuera  également à soutenir  la recherche régionale et nationale et à promouvoir les innovations en santé.

Pour le Dr Benbrika, géronto-psychiatre au CHU de Caen et membre du conseil scientifique du Centre de Ressources, il est essentiel de «  rapprocher les professionnels de la psychiatrie et de la gériatrie au profit des personnes âgées ».  Le Pr Bloch, Gériatre du CHU d’Amiens  et également membre du conseil scientifique, confirment  que  « les  gériatres  et  les  psychiatres  ont  besoin  de  parler  le  même  langage  pour  se comprendre. »

Un binôme interrégional en charge de la coordination du projet

Le  centre  ressources  s’appuie  sur  un  binôme  de  coordonnateurs  complémentaires,  composé  d’une coordonnatrice Normande, Lucile Dewost, ayant une expertise de la filière de gériatrie par sa formation en management du social et de la santé,  et  du fait de son expérience en qualité de  pilote MAIA d’un territoire Normand ; et  d’un coordonnateur Haut-de-France, Michael Codron, cadre supérieur de santé ayant une expertise plus hospitalière et axée sur la conduite de projet de par son parcours de cadre de pôle et de formateur paramédical en institut de formation des cadres de santé.

Après une phase initiale d’état des lieux des besoins et des forces en présence et avec le concours d’un conseil scientifique, composé de médecins psychiatres et gériatres, et  de représentants paramédicaux des 4 CHU du G4, le CR3PA a engagé ses premières actions  selon 3 axes : 
  • l’axe  communication   en  commençant  par  le  choix  de  la  dénomination  définitive  du  centre ressources,  la création de son logo, la préparation d’une première newsletter et le lancement des travaux autour de son site internet.
  • l’axe parcours de santé  via le  recensement des ressources  de  psychogériatrie existantes sur les différents territoires et élaboration d’une cartographie interactive  reprenant ces données.
  • l’axe formation  par un recensement le plus exhaustif possible  des formations existantes répondant aux  besoins exprimés par les professionnels  rencontrés  et la validation de leurs contenus par les membres du conseil scientifique).  L’animation de groupes d’échanges de  pratiques sera également rapidement  au  programme  en  collaboration  avec  les  équipes  de  professionnels  de  nos  deux régions.

Comme le souligne le Dr Roche psycho -gériatre du CHU de Lille, membre du conseil scientifique, « il faut qu’il y ait une plus-value pour les soignants avec la mise en place de ce centre ressources. Les acteurs de terrain attendent de nous un service rendu ».

Pour le G4 et ses membres, cette thématique psycho-gériatrique constitue un vrai défi à relever dans le contexte de vieillissement de la population et au regard des situations de plus en plus complexes que les acteurs rencontrent à domicile et en établissement.  Il sait pouvoir compter sur l’implication et les expertises des équipes pour la réussite de ce projet.

Le G4 en quelques chiffres : 
  • Groupement de coopération sanitaire créé en novembre 2004
  • Associant les CHU de Lille, Amiens, Rouen et Caen
  • Territoire regroupant 14 % de la population nationale (10 millions d’habitants).
  • 39 500 professionnels au sein des 4 établissements
  • 3 000 publications scientifiques en moyenne par an dont 500 dans les revues prestigieuses au plan mondial
  • Promotion d’environ  500 essais cliniques au cours des 3 dernières années



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !