Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

La chambre HospiSenior : lauréat 2022 du Prix «Vers un hôpital Alzheimer friendly»


Publié le Mardi 27 Septembre 2022 à 10:20

La Fédération hospitalière de France (FHF) et la Fondation Médéric Alzheimer récompensent, à travers le Prix « Vers un hôpital Alzheimer friendly », des pratiques innovantes permettant un meilleur accueil des personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer en milieu hospitalier. Un enjeu prioritaire alors que 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France.


L’édition 2022 a ainsi permis d’attribuer le Grand Prix au Groupement de Coopération Sanitaire des Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest (GCS Hugo) pour la création d’un prototype de chambre hospitalière adaptée au grand âge : HospiSenior. Le prix de 10 000 € , financé par la Fondation Médéric Alzheimer, a été remis ce mardi 20 septembre 2022, veille de la Journée mondiale Alzheimer, par Hélène Jacquemont, présidente de la Fondation Médéric Alzheimer et Marc Bourquin, conseiller stratégie de la Fédération hospitalière de France au Pr Annweiler, chef du service de Gériatrie du CHU d’Angers et porteur du projet Hospisenior pour le Groupement de coopération sanitaire HUGO.

Deux autres initiatives ont été remarquées par le Jury. Le Centre Hospitalier Intercommunal Caux Vallée de Seine reçoit la mention spéciale et le Centre Hospitalier de Zuydecoote, le coup de cœur.

Grand prix – 10 000 euros

« Chambre HospiSenior », Groupement de Coopération Sanitaire des Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest (GCS Hugo), mise en œuvre et expérimentée dans les CHU d’Angers, Brest, Nantes, Rennes et Tours

Afin d’améliorer les conditions de séjour hospitalier et de prévenir le risque de perte d’autonomie, le GCS Hugo a mis en œuvre une démarche de coopération inter hospitalière ayant abouti à la co-conception d’une chambre hospitalière adaptée au grand âge : HospiSenior.

Ce riche travail collaboratif a mobilisé des experts métiers des CHU, des étudiants en design et des experts en entreprise aboutissant à la réalisation de cinq prototypes équipés de 13 équipements innovants (ciel de lit, tablette tactile, système de détection de lever nocturne, etc.)

Ces cinq prototypes sont installés dans les unités de court séjour gériatrique des cinq CHU du groupement et feront prochainement l’objet de deux évaluations : la première portant sur l’expérience utilisateur ; la seconde visant à mesurer l’effet d’une hospitalisation en chambre HospiSenior par rapport à une chambre conventionnelle.

Le jury a apprécié le caractère très innovant de cette initiative et la démarche de co-construction engagée qui a mobilisé une pluralité d’acteurs. Le jury a également apprécié le fort potentiel de cette action concernant l’amélioration du quotidien des patients à partir de la prise en compte du rôle de l’environnement. La démarche de recherche associée à cette initiative a été soulignée et devrait permettre de mieux comprendre les atouts de cette expérimentation en vue de son essaimage.

« 35 personnes dont 14 vivant avec la maladie d’Alzheimer ont pu bénéficier d’une hospitalisation au sein des chambres HospiSenior, qui permettent d’améliorer la qualité et la sécurité des soins, prévenir la perte d’autonomie ainsi que d’être un outil de communication entre les patients et les équipes soignantes. Ces chambres ont été conçues sur la base d’expériences pratiques, sur les observations des équipes médicales et soignantes des 5 services de gériatrie des 5 CHU impliqués dans le Grand Ouest avec le savoir-faire technique, informatique des CHU et de leurs partenaires. Le soutien apporté par la Fondation Médéric Alzheimer et la Fédération hospitalière de France permettra de financer l’étude relative à l’expérience utilisateur dans les 5 CHU. Il s’agira d’évaluer pendant l’hospitalisation le degré de satisfaction et “l’utilisabilité” de chacun des dispositifs innovants, mais aussi de la chambre HospiSenior dans sa globalité. L’ensemble des usagers, c’est- à-dire à la fois les patients âgés malades Alzheimer hospitalisés, leurs aidants et les soignants en gériatrie seront interviewés », déclare le Pr Cédric Annweiler, chef du service de gériatrie au CHU d’Angers, porteur du projet HospiSenior.

Vidéo de présentation d’HospiSenior
Vidéo de témoignages consacrée à HospiSenior

Mention spéciale – 1 000 euros

« L’accueil des patients agités, vivant avec des troubles cognitifs au CHI Caux Vallée de Seine », Centre Hospitalier Intercommunal Caux Vallée de Seine

Afin d’améliorer l’accompagnement et la prise en soins des patients, le Centre Hospitalier Intercommunal Caux Vallée de Seine a mis en œuvre un projet global au sein de ses services d’urgences, d’imagerie, et de médecine-chirurgie ambulatoire.

Les actions sont organisées selon plusieurs axes : des formations (gérontologie, hypnose, appropriation de la musicothérapie) ; l’aménagement des locaux et des espaces (lumière adaptée pour une ambiance apaisante, aromathérapie) et enfin la mise en place d’approches non médicamenteuses. Le Centre Hospitalier souhaite poursuivre ses achats d’équipements et d’aménagements.

Le jury a apprécié la transversalité de cette initiative, l’implication des équipes et la prise en compte de la notion de parcours de soins pour le patient. Cette mention spéciale vise à valoriser la dynamique autour de ce projet.

Coup de cœur du jury – 500 euros

« Projet socio-esthétique », Centre Hospitalier de Zuydecoote (SSR)

Au sein du service de soins de suite et réadaptation (SSR) du Centre Hospitalier de Zuydcoote, les soins esthétiques sont proposés pour apporter apaisement, douceur et détente à des patients dont les troubles cognitifs peuvent générer de l’agitation et de l’angoisse durant leur hospitalisation. Les soins esthétiques personnalisés proposés favorisent le lien social et le rééquilibrage des émotions.

Devant le succès de cette approche, l’établissement souhaite augmenter le nombre de personnes bénéficiant de ce type de soins et aménager un nouveau lieu dédié.

Le jury a apprécié le caractère concret et l’utilité de cette action qui mobilise le toucher comme vecteur de renforcement de l’estime de soi. Il a souhaité valoriser l’implication de l’aide-soignante référente du dossier.



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !