Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag

Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Pharmacie / Hygiène

Les OMEDIT, des alliés précieux


Publié le Lundi 3 Janvier 2022 à 14:09

Présents dans toutes les régions de France, les Observatoires du Médicament, des Dispositifs médicaux et de l'Innovation Thérapeutique (OMEDIT) offrent un appui indéniable aux établissements sanitaires et médico-sociaux pour la gestion du circuit du médicament. À Nantes, l’OMEDIT des Pays de la Loire n’échappe pas à la règle et intervient régulièrement auprès des EHPAD locaux.


Le Dr Fanny d’Acremont, pharmacien hospitalier et le Dr Jean-Claude Maupetit, pharmacien coordonnateur de l’OMEDIT des Pays de la Loire. ©DR
Le Dr Fanny d’Acremont, pharmacien hospitalier et le Dr Jean-Claude Maupetit, pharmacien coordonnateur de l’OMEDIT des Pays de la Loire. ©DR
Implantés partout en France, les OMEDIT se positionnent comme de véritables structures d’appui pour les Agences Régionales de Santé, déclinant dans chaque région leur expertise sur la vaste thématique des médicaments et des dispositifs médicaux. « Nos principales missions s’articulent autour de quatre axes : un volet qualitatif sur la sécurisation et les bonnes pratiques d’utilisation des produits de santé, un suivi médico-économique des structures et des filières concernées, des actions relatives à la mutualisation et à l’accompagnement des établissements de santé, et une dernière partie portant sur le suivi de leur contractualisation avec l’assurance maladie », explique le Docteur Jean-Claude Maupetit, pharmacien coordonnateur de l’OMEDIT des Pays de la Loire. Installé à Nantes, cet observatoire intervient, entre autres, dans les établissements sanitaires et médico-sociaux des cinq départements de la région – Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe et Vendée.
 

Plusieurs outils pour les EHPAD

« Historiquement, les OMEDIT étaient davantage tournés vers le secteur sanitaire MCO [Médecine, Chirurgie, Obstétrique, NDLR], mais notre champ s’est progressivement élargi. Nous couvrons désormais également le secteur médico-social, en intervenant notamment auprès des structures prenant en charge le handicap, à l’instar par exemple des EHPAD, mais nous nous intéressons aussi au secteur ambulatoire pour nous inscrire dans une vision globale du parcours patient », précise Jean-Claude Maupetit en soulignant néanmoins que l’OMEDIT Pays de la Loire « a toujours disposé d’une commission de sécurisation de la prise en charge thérapeutique du sujet âgé, qui regroupe notamment des gériatres et des pharmaciens hospitaliers ». L’Observatoire se démarque donc par une présence historique auprès des EHPAD régionaux, intervenant régulièrement sur site, mais participant aussi à la création et à la mise à disposition d’outils spécifiques couvrant les différentes étapes du circuit du médicament, par exemple l’administration médicamenteuse chez la personne âgée (voir ci-dessous).

En parallèle, l’organisme réalise des études sur l’utilisation des produits de santé en EHPAD. Il y a quelques années, dans le cadre de l’enquête ESPOIRE, il avait ainsi interrogé 85 établissements de la région autour de leurs modalités de prescriptions (voir encadré). « Nous avons alors pu détecter quelques faiblesses : un nombre parfois important de médicaments sur une même prescription, une prise en compte insuffisante de l’Indice de Masse Corporelle, une réévaluation irrégulière des traitements… Autant de pistes d’action qui ont par la suite été utilisées pour venir en appui des établissements », résume Jean-Claude Maupetit.
 

Des audits sur demande

Outre ces cartographies et outils mis à disposition, et dans le cadre de ses missions d’accompagnement, l’observatoire nantais peut également réaliser, à la demande, un audit de bonnes pratiques autour du circuit du médicament, « et ce, que l’EHPAD soit ou pas équipé d’une Pharmacie à Usage Intérieur », précise le Docteur Fanny d’Acremont, pharmacien hospitalier au sein de l’OMEDIT Pays de la Loire. Après sollicitation par l’établissement, les équipes de l’OMEDIT viennent donc effectuer un premier bilan « à partir d’une échelle normée », indique-t-elle. Les résultats sont ensuite restitués à la direction et l’équipe soignante, qui peuvent s’y appuyer pour mettre en place des actions d’amélioration.
 

La nécessité d’un accompagnement personnalisé

Avec trois à quatre audits de ce type menés chaque année auprès des EHPAD de la région, l’OMEDIT dresse un bilan globalement positif de la situation au sein de ces établissements. Mais quelques faiblesses subsistent, « des erreurs lors de la copie manuelle des prescriptions, dans la préparation des prises pour les résidents, le stockage des médicaments… Comme à l’hôpital, le risque zéro n’existe pas et les voies d’amélioration sont nombreuses », note le Dr Jean-Claude Maupetit en insistant sur l’intérêt des audits d’établissement.

« Il n’y a pas un EHPAD, mais des EHPAD », constate le pharmacien, évoquant la très large variété des structures et organisations, mais aussi les différences en termes de présence ou non d’une PUI, de la localisation, du nombre de prescripteurs intervenant dans l’établissement… « Pour assurer la sécurité du circuit du médicament, on peut certes dresser des recommandations utiles. Mais il s’agit in fine de préconisations générales. C’est pourquoi un accompagnement personnalisé est à mon sens réellement nécessaire », ajoute le spécialiste. De nombreuses ressources sont néanmoins également à disposition des établissements, comme un outil d’autodiagnostic créé par l’ARS et accessible via le site internet de l’OMEDIT Pays de la Loire.
 

Un site internet repensé pour plus d’ergonomie

« Proposer des outils, soutenir leur mutualisation et leur partage, font aussi partie intégrante de nos missions », poursuit Jean-Claude Maupetit. Afin que les professionnels aient plus aisément accès aux informations mises à leur disposition, l’OMEDIT des Pays de la Loire vient d’ailleurs de refondre entièrement son site internet. « Nous souhaitions renforcer l’ergonomie de notre site, tout en intégrant de nouvelles fonctionnalités telles que des modules d’e-learning », explique Fanny d’Acremont. Depuis le mois de juin 2021, le nouveau site héberge d’ailleurs une page spécifiquement dédiée aux EHPAD et qui recense toutes les ressources utiles pour ces établissements, avec ou sans PUI. « La création de cette interface dédiée est née d’un souhait, mieux mettre en lumière les outils disponibles, pour qu’ils soient eux-mêmes plus facilement accessibles », poursuit la pharmacienne.

Et les structures médico-sociales ont, semble-t-il, déjà commencé à s’en saisir, preuve s’il en est que l’Observatoire a visé juste. La page « spécial EHPAD » concentre d’ailleurs plusieurs éléments essentiels, qui vont de l’outil d’autodiagnostic de l’ARS aux recommandations de bonnes pratiques selon les différentes étapes du circuit du médicament, en passant par un guide pour la création d’une liste préférentielle de médicaments ou encore un décryptage détaillé du processus de mise en place d’un partenariat avec une officine. Autant d’aides précieuses pour garantir, au quotidien, un circuit du médicament optimal au sein de son établissement.
 
- Plus d’informations sur la page dédiée aux EHPAD de l’OMEDIT des Pays de la Loire :  www.omedit-paysdelaloire.fr/qualite-securite-et-vigilances/securisation-du-circuit-des-produits-de-sante/ehpad/

Aide à l’administration des médicaments

Afin d’accompagner l’aide à la prise des médicaments chez la personne âgée, l’OMEDIT des Pays de la Loire a réalisé six fiches de bonnes pratiques, chacune dédiée à une voie d’administration : oxygénothérapie, voie orale, voie oculaire, voie cutanée, voie pulmonaire et voie ORL. Produites entre 2015 et 2017, celles-ci « sont toujours d’actualité », affirme le Dr Fanny d’Acremont, les recommandations n’ayant pas changé. « Elles ont d’ailleurs été spécifiquement pensées et adaptées pour les infirmiers et aides-soignants qui interviennent auprès des personnes âgées », précise le Dr Jean-Claude Maupetit.

- Les fiches sont téléchargeables sur le site de l’OMEDIT des Pays de la Loire : www.omedit-paysdelaloire.fr/boite-a-outils/personnes-agees/#A5
 

L’enquête « ESPOIRE »

Menée entre 2013 et 2017 par l’OMEDIT des Pays de la Loire, l’enquête ESPOIRE a porté – comme son sigle l’indique – sur l’« Évaluation du Suivi du POids et de l’Insuffisance Rénale en EHPAD ». Elle a été proposée à 85 structures locales volontaires, « avec pour objectif d’améliorer la traçabilité des données de poids et de clairance rénale dans les dossiers des résidents », explique le Dr Jean-Claude Maupetit, pharmacien coordonnateur de l’OMEDIT. Durant trois ans, les professionnels de l’observatoire ont ainsi pu dresser un panorama de la situation à l’échelle de la région, en recueillant les données issues des dossiers médicaux : poids, taille, Indice de Masse Corporelle, taux de créatininémie dans le sang, estimation de la fonction rénale…
Au-delà de son objectif premier, l’opération visait également à « sensibiliser les professionnels sur l’importance d’une traçabilité forte des données de poids et de clairance rénale, qui elle-même permet de mieux prendre en charge les résidents atteints d’insuffisance rénale chronique », note-t-il. Pour y répondre, les équipes de l’OMEDIT ont développé un plan d’action, à la fois basé sur la formation des médecins intervenant en EHPAD et la sensibilisation des professionnels de santé qui renseignent le dossier des résidents. « Chez la personne âgée, le suivi de la fonction rénale et du poids est nécessaire. À partir de 60 ans, la créatininémie doit être dosée une fois par an et même plus fréquemment après 75 ans », rappelle à ce titre le Dr Jean-Claude Maupetit. 

- Les résultats complets de l’enquête sont disponibles sur le site de l’OMEDIT des Pays de la Loire : www.omedit-paysdelaloire.fr/boite-a-outils/personnes-agees/#A6
 








ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !