Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite

Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD



Actu et Management

Loi Grand Âge et Autonomie : les propositions de la CNDEPAH


Rédigé le Lundi 6 Juillet 2020 à 09:25

Apportant sa contribution à la préparation de la loi Grand Âge et Autonomie, la Conférence Nationale des Directeurs d’Établissements Publics pour Personnes Âgées et personnes Handicapées (CNDEPAH) vient de publier ses propositions. Elle appelle notamment à une révision de la structuration, de la place, de la gouvernance et du positionnement dans le territoire des EHPAD.


©DR
©DR
« Au moment où la réforme du grand-âge est enfin à l’agenda politique, il nous a semblé pertinent de compiler nos contributions de fond pour en faire un dossier cohérent. » Tels sont les premiers mots du dossier Grand-âgepublié la semaine dernière par la Conférence Nationale des Directeurs d’Établissements Publics pour Personnes Âgées et personnes Handicapées (CNDEPAH). Divisé en quatre chapitres, cette publication revient sur les principaux enjeux de la loi pour les EHPAD : les ressources humaines, les effectifs des soignants, la structuration des établissements publics ainsi que la gouvernance. 

Ressources humaines et aides-soignants

Dans le premier volet, la conférence appelle ainsi à « augmenter significativement les effectifs » des animateurs, des psychologues ainsi que des aides-soignants « pour atteindre à minima un ratio de 0,58 (AS et ASH confondus) », précise le rapport qui demande également la création d’unités plus petites, « d’environ 20 lits ». Concernant les aides-soignants, la CNDEPAH appelle à une revalorisation « notamment sur le plan salarial » mais aussi à un enrichissement de la formation d’AS et d’ASG « par des modules de formation complémentaires ». 

Structuration et gouvernance

Intégrés dans le troisième et le quatrième volet de ce dossier, les questions concernant la structuration de l’offre d’EHPAD ainsi que leur gouvernance font l’objet de plusieurs propositions de la part de la CNDEPAH qui constate notamment que « la crise du Covid19 n’a fait que mettre en lumière à nouveau les insuffisances du modèle de gouvernance actuel ». Afin de remédier à cela, la conférence propose entre-autres, de confier le secteur médico-social aux ARS « sans perdre l’expertise de territoire des départements ». Ce dispositif viendrait s’ajouter à un renforcement des dispositifs de coordinations en structurant notamment les partenariats entre les Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale (GCSMS) et les Groupement Hospitalier de Territoire (GHT). 


                                                                                             
Lire l’intégralité du dossier ci-dessous : 



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !