Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD
Actu et Management

Vaccination des seniors : l'Académie nationale de médecine appelle à une meilleure couverture vaccinale des personnes âgées


Publié le Mercredi 17 Janvier 2024 à 10:44

L'Académie nationale de médecine a adopté, en novembre dernier, un rapport spécifiquement dédié à la vaccination des personnes âgées. Elle y établit une série de recommandations parmi lesquelles la mise en œuvre d'une grande politique nationale en matière de protection vaccinale.


En France, la politique nationale de vaccination s’applique en priorité à l’immunisation des nourrissons avec un calendrier comportant 11 vaccinations obligatoires avant l’âge de 18 mois. Au-delà, y compris pour le grand âge, les recommandations concernant les vaccinations de routine sont souvent perdues de vue, à l’exception des vaccinations obligatoires (soignants, militaires...). Chez les sujets de 65 ans et plus, qui représentent plus de 20 % de la population,l’insuffisance des couvertures vaccinales vis-à-vis de 4 maladies infectieuses parmi les plus sévères pour cette tranche d’âge (grippe, Covid-19, pneumococcies et zona) crée un fardeau médical et économique de plus en plus lourd dans une population qui vieillit. Pour ces raisons, la vaccination des seniors devrait devenir un objectif prioritaire de santé publique. La protection vaccinale des personnes âgées doit être améliorée en impliquant tous les professionnels de santé, et en première ligne les médecins traitants, en mettant à profit les nouvelles avancées de la vaccinologie, en tirant le meilleur parti des technologies numériques et en intégrant ces mesures dans un programme ambitieux de maintien des couvertures vaccinales tout au long de la vie.
 
Recommandations :
 
  1. Mettre en œuvre une politique nationale de prévention assurant une protection vaccinale couvrant tous les âges de la vie. Cette politique doit inciter tous les professionnels de santé, et en particulier les médecins traitants, à faire de la couverture vaccinale un axe fondamental des mesures de santé publique pour le « bien vieillir ». La mise à jour régulière de leurs connaissances en vaccinologie est un élément-clé pour atteindre cet objectif.
  2. Considérer comme prioritaires cinq maladies cibles dans le programme de vaccination des seniors : outre la grippe et la Covid-19, il convient d’ajouter les infections dues au pneumocoque et au VRS, ainsi que le zona.
  3. Ne jamais penser qu’il est trop tard pour vacciner une personne âgée ; les effets de l’immunosénescence peuvent être surmontés par l’utilisation de nouveaux vaccins (Efluelda®, Shingrix®, Apexxnar®, Arexvy®) qui ont montré un gain d’efficacité chez les seniors.
  4. Rendre disponibles sans plus attendre les vaccins Arexvy® et Abrysvo® contre le VRS et le vaccin Shingrix® contre le zona, autorisés en Europe mais n’ayant pas encore fait l’objet de recommandations en France, et promouvoir leur utilisation en routine chez les seniors.
  5. Élargir l’usage du carnet de vaccination numérique dès le plus jeune âge à l’ensemble de la population ; tous les médecins, généralistes et spécialistes, doivent s’impliquer dans son utilisation afin d’optimiser la couverture vaccinale des seniors.
  6. Saisir toutes les opportunités pour mettre à jour les vaccinations des personnes âgées : consultations, hospitalisations, voyages à l’étranger, campagnes de vaccination, etc.
  7. Établir et maintenir un taux élevé de couverture vaccinale chez les professionnels de santé et de l’aide à la personne, notamment pour les vaccinations contre la grippe et contre la Covid-19.
 
Rapport intégral : https://www.academie-medecine.fr/vaccination-des-seniors/



Nouveau commentaire :