Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag

Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

L’emploi au cœur des préoccupations de Korian


Rédigé le Mercredi 16 Juin 2021 à 09:15

Leader à l’échelle européenne, mais également premier groupe privé de France avec près de 500 établissements dont 300 maisons de retraite, Korian a rebondi sur les contraintes induites par la crise sanitaire pour adapter ses organisations. En parallèle, le groupe poursuit son engagement en faveur de l’emploi, comme nous l’explique Nicolas Mérigot, Directeur Général France.


Nicolas Mérigot, Directeur Général France de Korian. ©M_TOUSSAINT
Nicolas Mérigot, Directeur Général France de Korian. ©M_TOUSSAINT
Quel regard portez-vous sur l’année passée et comment votre groupe s’est-il adapté ?
Nicolas Mérigot :
 Nous n’étions pas préparés à une crise d’une telle ampleur, mais grâce à la mobilisation des équipes et à leur solidarité, nous nous sommes adaptés pour vivre avec cette épidémie, réguler au mieux sa progression et surtout prendre en charge les malades. Dès la fin février 2020, nous avons transformé l’entreprise dans sa globalité, avec notamment la digitalisation des fonctions support. Dans le même temps nous avons mis en place un réseau logistique pour assurer la fourniture des EPI, et assurer ainsi la sécurité de tous, c’est-à-dire des résidents, des patients et des équipes. Il a aussi fallu adapter nos protocoles, qu’ils soient sanitaires, logistiques, de visites, etc., pour coller au rythme de l’épidémie. Cela nous a demandé un énorme travail de synthèse et de pédagogie, avec par exemple, la mise au point d’arbres décisionnels, mais aussi l’envoi de référents au sein des établissements pour les accompagner dans la mise en œuvre de ces nouvelles procédures.

Parmi ces adaptations, certaines sont amenées à perdurer… 
L’utilisation massive du digital, pour le télétravail ou la communication avec les familles, me semble en effet définitive. Le contexte sanitaire a également accéléré le déploiement de la e-santé. 120 de nos EHPAD ont ainsi été équipés de solutions de télémédecine, que ce soit pour de la téléconsultation ou de la télé-réhabilitation, destinée pour sa part aux personnes ne pouvant plus se rendre en hôpital de jour. Un deuxième point concerne le renforcement des mesures d’hygiène. Entre les deux premières vagues, nous avons créé un nouveau standard d’hygiène européen spécifique pour lutter encore plus efficacement contre la Covid, et audité par Bureau Veritas. Il a démontré son efficacité dès octobre.

En parallèle, Korian continue de se mobiliser sur la question de l’emploi et de la formation. Pouvez-vous nous en dire plus ?
L’emploi est effectivement un sujet majeur pour notre secteur, avec des métiers souvent dévalorisés, et alors même que les besoins seront exponentiels dans les années à venir.Heureusement, les choses bougent dans le bon sens. Le Ségur de la Santé a permis des revalorisations financières significatives et, de notre côté, nous avons beaucoup œuvré à la levée de certaines barrières administratives qui limitaient l’accès à la profession d’aide-soignant. La suppression du concours est désormais acquise, et nous sommes en train d’obtenir la suppression des quotas et la simplification de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Nous souhaiterions aussi ouvrir à la VAE le diplôme d’IDE comme cela se passe en Allemagne et au Royaume-Uni. Enfin, nous nous intéressons beaucoup à l’apprentissage, et avons ouvert notre premier C.F.A des métiers du soins. Nous sommes également très engagés dans la mise en place de « Passerelles de reconversion professionnelle », permettant d’orienter des personnes issues de secteurs en décroissance, vers des secteurs en demande d’emplois, comme le nôtre. 

Article publié dans le numéro d'avril d'Ehpadia à consulter ici  
 




Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !