Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag
Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Pharmacie / Hygiène

Les résidents, acteurs de l’hygiène des mains en établissement


Publié le Lundi 18 Juillet 2022 à 16:16

Depuis plusieurs années, les équipes d’hygiène de la région Bourgogne-Franche-Comté multiplient les actions de sensibilisation à l’hygiène des mains auprès des résidents d’EHPAD. L’objectif ? En faire « de véritables acteurs de leur santé et de la prévention en établissement ».


Véritable pierre angulaire de la prévention des infections associées aux soins, l’observance de l’hygiène des mains est l’un des principaux champs d’action des professionnels de la prévention et du contrôle de l’infection. À l’hôpital comme en EHPAD, ces spécialistes s’attachent en effet à sensibiliser les différents acteurs au bon respect de cette mesure standard primordiale pour limiter la diffusion des micro-organismes potentiellement pathogènes. Les résidents d’EHPAD ne font pas exception à la règle. Vivant en collectivité au sein de ces établissements médico-sociaux, ils doivent ainsi « être sensibilisés régulièrement aux enjeux d’une bonne hygiène des mains et aux bonnes pratiques pour la mettre en œuvre », insiste le Dr Nathalie Floret, médecin de santé publique et responsable du Centre de Prévention des Infections Associées aux Soins (CPias) de Bourgogne-Franche-Comté. En lien avec les équipes mobiles d’hygiène, le CPias multiplie les actions, développant même un jeu à l’attention des résidents.

« Intitulé Mains Clean, ce jeu créé en 2016 offre la possibilité d’aborder de manière ludique le sujet de l’hygiène des mains avec les résidents », indique la responsable. Original dans son approche, le jeu est particulièrement simple à mettre en place : des dés, un plateau, quelques fiches questions à imprimer et des goodies pour récompenser les participants suffisent pour organiser une partie. Reprenant le principe du jeu de l’oie, Mains Clean invite les joueurs à lancer les dés sur un plateau de 26 cases, dont cinq les engagent à se frictionner les mains avec une solution hydro-alcoolique, deux à mimer le lavage des mains et onze à tirer l’une des 33 cartes question. Imaginées par les équipes mobiles d’hygiène de Bourgogne-Franche-Comté et une animatrice, les questions sont évidemment centrées sur l’hygiène des mains et couvrent plusieurs sujets, comme « Quels sont les risques si l’on ne se lave pas correctement les mains ? », « Quels sont les produits à votre disposition pour réaliser une hygiène des mains ? »
 

Le Dr Nathalie Floret, médecin de santé publique et responsable du CPias de Bourgogne-Franche-Comté. ©DR
Le Dr Nathalie Floret, médecin de santé publique et responsable du CPias de Bourgogne-Franche-Comté. ©DR

Une co-animation nécessaire

Utilisé de manière régulière depuis 2016 par les équipes mobiles d’hygiène de Bourgogne-Franche-Comté, cet outil pédagogique « doit toujours associer des résidents, une personne de la structure ainsi qu’un professionnel de l’hygiène », précise le Dr Nathalie Floret qui insiste sur cette co-animation pour « apporter une expertise précise sur l’hygiène des mains et la prévention des infections ». Pensée pour engager et sensibiliser les résidents à ces thématiques, cette activité entend donc développer leurs connaissances sur les bonnes pratiques, les opportunités, la gestuelle et les produits à utiliser. « En règle générale, et d’autant plus dans un lieu de vie collective, les règles d’hygiène des mains doivent être appliquées par tous : professionnels comme résidents », abonde le Dr Nathalie Floret. « Le résident est acteur de sa santé. Il faut lui donner les moyens de comprendre les enjeux et les outils d’actions qui lui permettent de la préserver. L’hygiène des mains en fait partie », ajoute-t-elle.

Faire des résidents « de véritables acteurs de leur santé et de la prévention en établissement » est en effet l’objectif majeur de cette démarche portée par le CPias Bourgogne-Franche-Comté. Bien qu’inscrit dans une approche ludique, le jeu Mains Clean se révèle être un réel outil pédagogique, offrant un temps d’échanges et de réflexion sur le risque infectieux, tout en valorisant l’engagement des participants qui peuvent ainsi « optimiser leur hygiène des mains en mobilisant leurs capacités cognitives et leur motricité fine », précise la responsable, évoquant ici une démarche « gagnant-gagnant en termes de prévention du risque infectieux ».
 

Deux activités autour de l’hygiène des mains

Le jeu n’est toutefois pas l’unique vecteur de sensibilisation retenu par les équipes mobiles d’hygiène et le CPias. Devant le succès de Mains Clean, ils ont créé, en 2017, un flash mob sur la musique Love Today de Mika. Réalisé comme un véritable clip vidéo, le projet a mobilisé six EHPAD répartis sur tout le territoire. Dans chaque établissement, une dizaine de résidents a été filmée réalisant une chorégraphie largement inspirée des recommandations gestuelles pour la friction des mains. Intitulée « Love tes mains », l’initiative a une fois de plus « permis aux résidents de devenir acteurs de l’hygiène des mains, tout en travaillant le respect et la mémorisation de la gestuelle », détaille le Dr Nathalie Floret. Ce second outil, qui insiste donc plus particulièrement sur le volet pratique de l’hygiène des mains, se veut « complémentaire » du premier et s’inscrit, à cet égard, dans le panel déjà développé pour sensibiliser les résidents aux risques infectieux.

Un jeu qui fait écho aux objectifs de la nouvelle stratégie nationale

« Tout l’enjeu actuel est de recenser ces différents outils pour que les équipes puissent s’en saisir et mener des actions régulières en matière de sensibilisation », insiste l’hygiéniste. Créer une boîte à outils pour promouvoir l’hygiène des mains auprès des résidents est en effet l’un des objectifs actuels de l’hygiène hospitalière française. Dévoilée le 7 février 2022 par le ministère des Solidarités et de la Santé, la Stratégie nationale 2022-2025 de prévention des infections et de l’antibiorésistance tend d’ailleurs vers une meilleure sensibilisation des usagers au sein des établissements sanitaires et médico-sociaux.

Évaluant à 36 % la proportion de patients et de résidents à avoir reçu une information concernant l’hygiène des mains en 2019, la stratégie fixe un objectif de plus de 80 % au niveau national et régional d’ici 2025. « Nous avons donc besoin d’outils pour mieux communiquer auprès des résidents sur l’intérêt et les objectifs liés à l’hygiène des mains », ajoute le Dr Nathalie Floret. Un enjeu auquel semble répondre le jeu Main Clean, qui a d’ores et déjà séduit les équipes soignantes et les résidents. Cette approche à la fois originale et ludique s’impose dès lors comme une solution pertinente pour mieux promouvoir les précautions standard auprès des pensionnaires d’EHPAD. « À l’avenir, des enquêtes seront conduites pour quantifier la sensibilisation des résidents suite à la réalisation de telles activités », indique, confiante, le Dr Nathalie Floret.

Article publié dans le numéro d'avril d'Ehpadia à consulter ici

> Télécharger le jeu sur :
 https://neptune.chu-besancon.fr/rfclin/guides/securite_patients/jeu_mains_clean_2022.pdf
> Plus d’informations par mail à n1floretbassissi@chu-besancon.fr .








ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !