Connectez-vous S'inscrire
Ehpadia, le mag Ehpadia, le mag

Ehpadia, un magazine, un site web et une webTV pour tout savoir sur l'actualité des EHPAD et Maisons de Retraite
Ehpadia, le magazine des dirigeants d'EHPAD


Actu et Management

Palmarès Meilleur EHPAD : Résidence Les Vignes de Suresnes


Rédigé le Lundi 1 Mars 2021 à 10:28

Ouverte juste avant le premier confinement, la Résidence Les Vignes de Suresnes, située dans les Hauts-de-Seine, fait partie de l’offre haut de gamme du groupe ORPEA, avec un tarif hébergement journalier compris entre 135 et 250 €. Olivier Chanas, son directeur, revient pour nous sur les spécificités de son établissement et sur cette première année si particulière.


Olivier Chanas, directeur de la Résidence Les Vignes de Suresnes. ©Déborah Lesage
Olivier Chanas, directeur de la Résidence Les Vignes de Suresnes. ©Déborah Lesage
Pouvez-vous nous présenter votre résidence et ce qui, selon vous, vous a permis d’obtenir ce trophée ?
Olivier Chanas
: Les Vignes de Suresnes est un établissement entièrement neuf de 96 lits, dont une unité de soins adaptés aux personnes âgées désorientées de 16 lits, et une unité de vie de 13 lits dédiés à la prise en charge de personnes très fragiles ou en état de grande dépendance physique. Ce bâtiment de trois étages, tout en arrondis, est organisé autour d’un patio central lumineux, offrant une approche sécurisante et intégrative, puisqu’aucune chambre ne se retrouve en bout d’aile. Il propose un environnement hôtelier de standing tout en demeurant avant tout une maison de vie à l’atmosphère chaleureuse. Notre spécificité tient également à la composition de notre équipe pluridisciplinaire, qui permet de proposer un accompagnement global et une attention personnalisée à chaque résident.

Qu’en est-il des infrastructures et animations ?
L’idée est, là encore, de proposer un confort et des équipements adaptés et propices à l’épanouissement de chacun. Nous disposons, par exemple, d’un espace de balnéothérapie et d’une piscine équipée d’un bras robotisé rendant possible son accès aux résidents en fauteuil ou alités. La restauration est entièrement réalisée sur place par une cheffe expérimentée, ayant exercé dans de grands hôtels parisiens. Pour ce qui est des animations, l’objectif est de proposer a minima quatre activités par jour et quatre à cinq sorties culturelles par mois, sans oublier les escapades en centre-ville. Nous disposons enfin de tous les équipements actuels pour un suivi médical optimal.

©Déborah Lesage
©Déborah Lesage
Votre établissement a ouvert seulement quelques jours avant le premier confinement. Comment se sont passés ces débuts ?
Au moment du confinement, une dizaine de résidents étaient installés. Très vite, et dans une démarche solidaire, nous avons également accueilli une dizaine de résidents d’un autre établissement ORPEA, ainsi que 30 résidents de l’EHPAD Sainte-Agnès Croix-Rouge à Boulogne-Billancourt, qui avait subi des inondations. Une belle preuve de l’entraide qui existe entre tous les acteurs du Grand Âge, indépendamment de leurs statuts. Pour une ouverture, nous n’avons pas chômé ! Mais ces conditions si singulières ont eu l’avantage de souder notre équipe très rapidement.

Votre établissement se démarque par son standing. Il reste désormais à lui donner une identité. Quels sont vos projets ?
Comme son nom l’indique, la résidence n’est qu’à quelques encablures du vignoble de Suresnes et nous avons mis en place un partenariat avec le vigneron des lieux, afin de réaliser notre propre cuvée. Pour ce faire, nous avons planté quinze pieds de vigne dans notre patio et la première vendange a eu lieu fin septembre 2020 avec nos résidents ! D’autres projets sont prévus, tels que l’installation de ruches sur nos toits pour produire notre propre miel, et la fabrication d’huile d’olive grâce à nos trois oliviers centenaires. Enfin, nous souhaitons nous impliquer pleinement dans la vie de la ville de Suresnes, qui nous a d’ailleurs accueillis à bras ouverts !



 


 

©Déborah Lesage
©Déborah Lesage

​Le mot de MDRS

Il s’agit d’un produit unique d’un point de vue hôtelier et architectural. Dessiné autour d’un patio et disposant d’espaces extérieurs à chaque étage, cet établissement compte parmi ce qui se fait de mieux en termes de lieux de vie et de confort. À nos yeux, il est actuellement, et il sera également difficile dans le futur, de dépasser ce standing.
©Déborah Lesage
©Déborah Lesage



Nouveau commentaire :







ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !